Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Pool : La ministre Emilienne Raoul remet des médicaments et du matériel médical à l'hôpital de base de Kinkala - 12/07/2007 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le 11 juillet à Kinkala, chef-lieu du département du Pool, la ministre de la Santé, Emilienne Raoul, accompagnée des représentants du système des Nations unies au Congo, a remis à l'hôpital de base de la localité, un important don de médicaments et de matériel médical. Remis à l'occasion de la célébration de la Journée de la population, dont les activités au Congo se sont tenues à Kinkala cette année, ce don est essentiellement destiné à améliorer la situation des femmes et des enfants. Il est composé de moustiquaires imprégnées d'insecticide, microscopes, lits et kits d'accouchement. « Ce don convient bien aux besoins de l'hôpital », s'est réjoui le directeur de la structure, Etienne Mouanga, particulièrement heureux.

Après la remise de ce don, la ministre Emilienne Raoul et ses hôtes ont visité l'incinérateur de l'hôpital, construit grâce à un financement de l'OMS. « Cet incinérateur servira à la destruction des déchets biomédicaux », a précisé la représentante de l'Organisation, Fatoumata Nafo Traoré. L'OMS est particulièrement active à l'hôpital de Kinkala, où sera construit, grâce à son financement, un forage d'eau pour réguler la situation de pénurie causée par le mauvais fonctionnement de la motopompe.

A l'instar du manque d'eau potable, l'hôpital de base de Kinkala est confronté à un autre problème sérieux : le collecteur construit en béton, qui reçoit et évacue l'eau de pluie sur la toiture, suinte. Réhabilité en 2002, cet ouvrage qui coûte cher, risque d'abîmer les murs de l'ouvrage, si rien n'est entrepris.
« C'est un investissement auquel l'hôpital ne peut faire face », a affirmé Etienne Mouanga, affirmant que malgré cette situation, les services de l'hôpital fonctionnent correctement, à la satisfaction des populations. Selon lui, les femmes y accouchent dans de très bonnes conditions, grâce à la « dextérité » des sages-femmes.
Alors que la Journée mondiale de la population déplore cette année le nombre de femmes qui meurent à cause des complications de grossesse et de l'accouchement, à Kinkala, a-t-il déclaré, l'opération se déroule « sans faille ».

« Nous avons 40 naissances par mois et les décès à la suite d'un accouchement sont rares », a commenté Etienne Mouanga. « Nous constatons pourtant quelques mort-nés. Mais ce sont là des situations vouées aux femmes enceintes qui quittent d'autres localités pour venir accoucher d'urgence à l'hôpital. Souvent la consultation prénatale n'a pas été réalisée », a-t-il ajouté.

L'hôpital de base de Kinkala, district de 41 667 habitants dont 2 500 dans le centre, reçoit en effet les malades provenant d'autres localités du Pool : Louingui, Boko, Mbanza-Ndounga et Louomo.
Le directeur de la structure, qui voudrait que toute opération médicale s'y passe dans de très bonnes conditions, se réjouit entre autres de la réhabilitation du problème de la transfusion sanguine. Car l'une des causes de décès chez la femme enceinte reste l'anémie.

A l'hôpital de Kinkala, après avoir remis gratuitement des actes de naissances à un échantillon d'enfants non encore déclarés à l'état-civil, la ministre Emilienne Raoul a finalement remis deux motos de marque Yamaha à la direction départementale de l'action sociale et de la famille. Une moto pour le Pool Nord et l'autre pour le Pool Sud.

De notre envoyé spécial Quentin Loubou

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !