Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le directeur du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) lance un appel de don de sang à la population congolaise - 19/07/2007 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le directeur général du Centre national de transfusion sanguine (CNTS), le professeur Alexis Elira Dokekias, a lancé ce matin un appel auprès des populations congolaises pour qu'elles donnent leur sang, un acte volontaire qui sauve des vies. « Le sang est donné et cédé gratuitement dans les principes du bénévolat, de l'anonymat et du volontariat », a-t-il indiqué. Le Pr Alexis Elira Dokekias a indiqué que le Congo nécessite entre 60 000 et 65 000 dons de sang par an, pour avoir une autosuffisance en produit sanguin. « Selon le bilan d'activités de l'année 2006, nous sommes autour de 42 000 dons de sang par année. Il y a donc toujours un gap de plus de 20 000 dons de sang », a poursuivi le directeur général du CNTS.

« Ce gap est dû à la faible mobilisation des populations, qui n'ont pas suffisamment le sens du devoir de solidarité consacré au don de sang. Nos collectes de sang bénévoles ne se font pas uniquement au niveau des postes fixes de collecte et de distribution dans les hôpitaux. Elles se font surtout les jours non ouvrables au niveau des églises, associations et paroisses », a souligné le professeur. Il demande aux Congolais de pratiquer l'altruisme en faveur du don de sang. « Toutes les personnes entre 18 et 65 ans qui s'estiment en bonne santé peuvent donner leur sang. Le donneur est examiné par un médecin avant le don », a-t-il rappelé.
Le professeur Alexis Elira Dokekias a également souligné que le coût de session d'une unité de sang est de 5 000 Fcfa. Mais au regard des estimations actuelles, sur la base des réactifs consommés, le coût de préparation d'une poche de sang s'élève à 65 000 Fcfa, dont 10 % de rejet, après les examens obligatoires de dépistage.

« Je vous invite à vous rendre dans les postes de collecte et de distribution des hôpitaux et les autres formations sanitaires pour faire acte de don de sang. Ceci nous permettra de reconstituer nos réserves et faire face aux besoins importants », a-t-il conclu.

Lydie Gisèle Oko

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !