Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Quarante six animateurs communautaires formeront les populations de Talangaï aux soins primaires - 07/09/2007 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le comité de santé du Centre de santé intégré Marien Ngouabi, que préside Jean Auguste Atipo, a organisé ce 7 septembre à Talangaï, un atelier thématique sur la mobilisation sociale dans les perspectives de renforcer l'action des animateurs communautaires et les consultations de soins. L'exécution de cette opération estimée à 4,21 millions de FCFA est soutenue par le Projet d'appui au système de santé au Congo Brazzaville (Pascob). Les quarante six personnes formées sensibiliseront de porte en porte, pendant un an, les populations des douze zones et cent huit blocs que compte l'aire de santé du quartier 68 sur la nécessité des soins primaires.

Face à l'ignorance de certains citoyens sur les questions élémentaires de santé, ce relais communautaire devrait s'exécuter annuellement. «Malheureusement, dans les années passées, nous n'avons pas pu travailler à cause du manque de financements, explique le président du comité de santé, Jean Auguste Atipo. C'est ainsi que la première opération n'avait durée qu'un mois. L'an prochain, si l'on pouvait nous accorder un peut de subside ça serait une bonne chose.»
La trésorière du comité de santé, Otsoua née Germaine Ngambéka, assure que les animateurs ayant réussit une formation payante pourront se déplacer librement sur le terrain.

Rappelons que pour atteindre les objectifs de santé, un Plan national de développement sanitaire (PNDS) a été mis en place par les autorités nationales.
Les Centres de santé intégrés implantés un peu partout sur l'ensemble du pays font partie de ce plan et assurent les services de santé de proximité auprès des populations.

Fortuné Ibara

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !