Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

L'hôpital général d'Owando réhabilité cette année - 12/04/2008 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les travaux de réhabilitation de l'hôpital général 31 juillet d'Owando (département de la Cuvette) débutent cette année, a annoncé la ministre de la Santé, des Affaires sociales et de la Famille, Émilienne Raoul, à l'issue d'une visite de la structure effectuée en début de semaine dans la sous-préfecture. « Le gouvernement a décidé de consacrer un budget important à la réhabilitation de cet hôpital. D'ici 2008-2009, vous constaterez des changements car nous aurons également changé d'opérateur économique », a déclaré la ministre au personnel de l'hôpital le 7 avril 2008, Journée mondiale de la santé.

Seule structure hospitalière de référence dans le département de la Cuvette, l'hôpital 31 juillet d'Owando a perdu sa bonne réputation d'antan à cause d'un délabrement graduel à tous les niveaux, qui n'a pas été corrigé à temps. Puis des opérateurs économiques ont acquis « discrètement » la réhabilitation de l'hôpital, mais n'ont pas été à la hauteur de la tâche, expliquent quelques responsables de la structure hospitalière, de moins en moins fréquentée.

« Le choix porté par l'opérateur ne convenait pas à ce type d'architecture. Les gens croient que l'hôpital est un bâtiment d'habitation ou d'hôtel. Nous avons un problème sérieux, celui de l'évacuation de tout ce qui est usé », a indiqué le directeur de l'hôpital, Jacques Elo. « Je crois aussi que les moyens mis à la disposition de l'opérateur n'étaient pas conformes aux travaux à réaliser. Ce ne sont pas des travaux à hauteur de 300 ou 400 millions FCFA. Ce type de fenêtre que vous voyez par exemple n'est pas de ceux que l'on devrait trouver dans un hôpital », a-t-il poursuivi.

Selon lui, en dehors de la réhabilitation physique de l'hôpital, le gouvernement devra songer à renouveler le plateau technique qui n'existe plus. « Nous entendons par là la radiologie, le laboratoire et le bloc opératoire. Les éléments constitutifs dans ces services ne correspondent plus à l'équipement d'un hôpital général », a souligné Jacques Elo. Par ailleurs, comme dans la plupart des structures hospitalières du pays, l'hôpital 31 juillet accuse un déficit en personnel soignant qualifié. Le besoin est pressant, notamment dans les services de médecine et de chirurgie. L'hôpital ne possède aucun spécialiste. Ce sont des généralistes qui sont sur tous les fronts.

Les moyens que l'État octroie à cet hôpital sont insuffisants, à en croire un responsable de la structure. « Nous n'avons pas d'argent pour acheter les réactifs du laboratoire que vient de réhabiliter le Conseil national de lutte contre le Sida. Avec ce laboratoire, nous pouvons effectuer jusqu'à vingt examens », a précisé le responsable qui a requis l'anonymat.

L'hôpital d'Owando possède un taux d'occupation de 35 lits pour 138 lits disponibles. La capacité théorique d'occupation de la structure est de 210 lits. 93 agents y compris 2 décisionnaires et 2 personnels payés au forfait, s'activent à donner, malgré les conditions difficiles, les soins de santé aux populations de la Cuvette.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !