Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Hôpital de Loandjili - Bernard Samba-Levy : « J'ai réussi à faire de l'hôpital général de Loandjili, un pôle d'excellence et de soins de qualité » - 24/06/2008 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Quatre années après sa prise de fonction à la tête d'une structure hospitalière de niveau 3, Bernard Samba-Levy, directeur général de l'hôpital de Loandjili de Pointe-Noire, de passage à Brazzaville, a répondu aux questions de nos journalistes. Il s'est exprimé sur les conditions de sa prise de fonction, sur les différentes évolutions opérées au niveau de l'hôpital par rapport à la vision du chef de l'Etat, et sur les perspectives d'avenir de cet hôpital.

Les Dépêches de Brazzaville. Depuis quatre ans que vous êtes à la tête de cet hôpital, avez-vous le sentiment d'avoir atteint vos objectifs ?

Bernard Samba-Levy. Oui bien sûr. Il n'y a qu'à voir notre bilan. Toutefois, nous pensons humblement avoir suivi et respecté la ligne tracée par le chef de l'Etat et le gouvernement, même s'il y a encore des défis à relever.

D.B. Quelles difficultés de fonctionnement avez-vous rencontrées ?

B.S.L. Lorsque nous avons pris l'hôpital, aucun texte juridique ne régissait son fonctionnement. Plusieurs équipements et ouvrages techniques ne répondaient pas aux normes, d'où nos réserves émises lors de la réception de l'ouvrage. A tout ceci, il faut ajouter que nous avions un personnel jeune et inexpérimenté. Mais aujourd'hui tout cela c'est du passé.

D.B. S'il vous était donné de faire une évaluation comparative, que diriez-vous ?

B.S.L. Il n'y a pas de comparaison à faire entre notre structure et les autres. Nous sommes un hôpital général de niveau 3 qui a la vocation de se muer en CHU. Ceci dit, toutes les structures de santé ont la vocation de dispenser des soins de qualité, du management et de la formation. C'est là notre cheval de bataille. A titre d'exemple, grâce à nos performances réalisées depuis quatre ans, les admissions sont passées de 3 000 à 25 000, pour une réduction de la mortalité de 5 à 3 % au cours de l'année 2007.

L'hôpital possède par ailleurs des équipements et un plateau technique de qualité. La propreté et l'hygiène y sont impeccables. Nous avons mis en place également des accords de partenariat, notamment avec l'université Marien Ngouabi, le CHU de Lille en France, et l'Ong Ambulanciers Sans Frontière.

D.B. Vous militez donc pour la bonne santé de la population congolaise en général et ponténégrine en particulier...

B.S.L. C'est cela ! Tout le temps que nous resterons à la tête de cette structure hospitalière, nous nous efforcerons d'être rationnels et responsables pour leur offrir des services de qualité.

D.B. L'opinion ponténégrine était pourtant pessimiste quant à la réussite de vos prestations.

B.S.L. Je crois que c'est plutôt le contraire qui s'est produit par la suite. Il n'y a qu'à se référer à la qualité de nos prestations. Je pense aussi que pour avoir été là jusqu'à aujourd'hui, c'est que nous bénéficions encore de la confiance du chef de l'Etat, qui a la même vision que nous pour cet hôpital.

D.B. Certains parlent de vos dépenses « extra-hospitalières ». Quel est votre point de vue ?

B.S.L. Si notre budget est validé par la tutelle, c'est que celle-ci estime que nos besoins sont raisonnablement évalués. D'ailleurs, nos besoins allant croissant, l'année prochaine, cette masse devrait être revue légèrement à la hausse. Gérer plus de 800 agents, dont plus de la moitié doit être formée, rendre les médicaments disponibles, assurer la nutrition aux malades trois fois par jour, maintenir les équipements et tenir une hygiène irréprochable quatre ans durant, cela a un prix. Nous estimons modestement avoir réussi à faire de l'hôpital général de Loandjili, un pôle d'excellence et de soins de qualité. Personne ne saurait nous détourner de notre action.

D.B. Quel sera votre mot de la fin ?

B.S.L. Je reste collé à la vision que le chef de l'Etat a pour cet hôpital de Loandjili, et je renouvelle ma profonde gratitude au président et à son épouse qui m'ont fait confiance. Je ne saurais terminer cet entretien sans remercier mon ministre de tutelle, Emilienne Raoul, qui m'a toujours soutenu.

Propos recueillis par Faustin Akono

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !