Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Plateaux - Les localités de Mbouabé Léfini et Etsouali bientôt dotées chacune d'un Centre de santé intégré - 10/12/2009 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dans le cadre du Projet d'appui à la réinsertion socioéconomique des groupes défavorisés (Parseg), les localités de Mbouabé Léfini (district de Ngabé) et d'Etsouali (district de Ngo) dans le département des Plateaux, seront désormais dotées chacune d'un Centre de santé intégré (Csi) moderne. En effet, le 5 décembre dernier, le sous-préfet et le secrétaire général de ces deux localités ont procédé au lancement officiel des travaux de réhabilitation de ces deux structures, en présence du « Task manager » du projet auprès de la Banque africaine de développement (Bad), Ali Eyeghe, du président du Comité technique de pilotage, Bruno Dominique Mbanzoulou, et du directeur national du projet, Alfred Constant Kiakouama. La pose de la première brique a été réalisée à Mbouabé Léfini par le sous-préfet, Gaston Ikia, et à Etsouali par le secrétaire général du district de Ngo, Gabriel Ntsiba.

Ces travaux concernent entre autres la construction de deux logements de type F3 (trois chambres) comportant un salon et une cuisine. Pour le Csi de Mbouabé Léfini, la superficie du bâtiment sera de 19m de longueur sur 14m de large. En raison des difficultés d'accès à l'eau, un empluvium de 30m3 sera construit (ce réservoir d'eau consiste à récupérer les eaux pluviales, les canaliser, puis les stocker). Présentant la structure, l'ingénieur de génie civil a souligné que seront également construits des ouvrages d'appoint : puisard et fosse septique à l'intérieur comme à l'extérieur du bâtiment. Pour le reste, il est prévu un aménagement des espaces extérieurs. La société Barcel, chargée de la construction des deux Csi, procédera à un engazonnement pour éviter l'affluement au bord du bâtiment.

Pour le chantier d'Etsouali, les caractéristiques des ouvrages à réaliser sont presque les mêmes, sauf que d ans cette localité, sera construit un nouveau bâtiment avec huit pièces fonctionnelles comprenant des chambres d'hospitalisation et un coin de consultation notamment. De l'autre côté du Csi, sera également construit comme à Mbouabé Léfini, un bâtiment duplex pouvant abriter deux familles, la sage femme et l'infirmier chef du centre.

Il sied de noter que les deux marchés font partie d'un seul lot. La durée globale des travaux est de six mois. Pour l'ensemble du projet, le financement s'élève à près de 332 millions de Fcfa, assuré par le Congo et la Bad. Le bureau d'étude qui a fait les études en amont assumera la mission de contrôle. En outre, une Unité de coordination du projet passera pour superviser et vérifier l'exécution des travaux. « Il s'agit de les faire selon les règles et que le respect du cahier des charges soit de rigueur », ont déclaré le sous-préfet et le secrétaire général à l'issue de la cérémonie de la pose de la première brique.

Cuvette : le centre Songhaï, un projet en voie d'exécution

Après le département des Plateaux, Ali Eyeghe et sa délégation, associés au Comité technique de pilotage du projet, ont pris la direction d'Oyo et Owando dans le département de la Cuvette. Ils ont poursuivi leur calendrier d'activités, le 7 décembre, par la visite du site qui est prévu pour héberger le centre Songhaï, un vaste projet de développement dont le principal bénéficiaire sera la jeunesse congolaise. Le centre Songhaï sera un centre de formation et de production dans le domaine agricole. Cette vision de développement intégré à la base se définit en ces termes : « Au centre Songhaï, rien ne se perd et ne se crée, tout se transforme. Au centre Songhaï rien ne sera jeté, tout contribuera au processus de développement et de production. » Ce qui signifie que tout ce qui est fientes, abats d'animaux, enfin tout ce que l'on rejette, sera intégré dans le processus d'intégration. Songhaï utilise une procédure d'épuration d'eau, et une procédure de recyclage naturel. « C'est ainsi que pour les développer, il était nécessaire de nous appuyer sur ceux qui ont commencé à travailler dessus, le centre Songhaï du Bénin, qui va donc nous appuyer dans le développement de ce centre », a confié le directeur national du projet, Alfred Constant Kiakouama, à l'issue de la visite du site. Le début des travaux est fixé au premier trimestre 2010.

Le mercredi 8 décembre à Owando, la mission de la Bad a rencontré le Conseil départemental de la Cuvette. Le but de cette rencontre était de sensibiliser les autorités locales sur la nécessité de s'approprier le projet afin d'assurer le suivi régulier des chantiers de manière à ce que les ouvrages qui seront réalisés soient réalisés selon les normes établies. Le rôle du conseil est de permettre l'identification des jeunes du district, sachant qu'il est impératif de choisir des candidats vraiment qualifiés.

Enfin, rappelons que la Bad a signé avec le gouvernement congolais un accord de don concernant le Parseg, Projet d'appui à la réinsertion socioéconomique des groupes défavorisés, qui s'exécute depuis 2006, date du démarrage, jusqu'à 2011. En principe le 31 décembre 2011, le projet devrait avoir terminé.

Guillaume Ondzé

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !