Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le système sanitaire congolais nécessite des ressources humaines compétentes et disponibles à fournir les prestations escomptées - 18/01/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

« Le président de la République accorde un vif intérêt à notre secteur d'activité, parce qu'il est en prise directe avec la population et de ce fait, constitue un indicateur de la qualité de notre vie. Alors, comment entendons-nous promouvoir la politique sanitaire nationale en 2010 », telle est la question que le ministre de la Santé et de la population, George Moyen, a posée le 16 janvier au cours de la cérémonie d'échange de vœux, aux animateurs du secteur sanitaire congolais.

Pour éclairer l'ensemble de son personnel sur cette épineuse question, le ministre a précisé que la mise en œuvre d'une bonne politique de santé demande nécessairement l'existence d'une ressource humaine compétente, disponible, motivée et apte à fournir les prestations escomptées dans le strict respect des règles déontologiques.

En effet, selon George Moyen, cette question n'est pas à négliger, étant donné qu'elle est la conséquence directe d'un constat fait durant l'année écoulée quant aux activités réalisées au plan sanitaire. Car l'état des lieux révèle l'importance de la tâche à accomplir et de la responsabilité qui incombe au personnel de santé. Une responsabilité jugée immense en raison de nombreux déficits :

  • l'obsolescence des nombreuses structures sanitaires visitées qu'il faut soit construire ou réhabiliter,
  • l'absence d'une politique rigoureuse de planification et de gestion des ressources humaines qui s'exprime à travers l'insuffisance de personnel qualifié, la concentration pléthorique des effectifs dans les grandes villes Brazzaville et Pointe-Noire, au détriment des centres sanitaires de l'hinterland,
  • le manque de médicaments essentiels et génériques dans les centres de santé malgré les efforts fournis par le gouvernement,
  • la qualité problématique des soins apportés aux malades, l'absence de maintenance des équipements actuels et surtout,
  • la gestion hasardeuse des ressources financières. En ce qui concerne ce dernier point notamment, le responsable du département de la santé a insisté sur le fait qu'il mettrait tout en œuvre pour imposer la rigueur.

Le système sanitaire congolais mérite une grande réforme

Abordant la problématique des évacuations sanitaires, le ministre a reconnu que le phénomène a pour origine, le manque d'une garantie à l'accès pour tous aux soins et services de santé de qualité. Car, elle est encore loin d'être une réalité. Ce qui justifie entre autres, de nombreuses évacuations sanitaires qui occasionnent de grande dépenses tant pour les familles des malades que pour l'Etat. Autrement dit, le système sanitaire est peu performant. Pour lutter contre cela, l'année 2010 sera axée sur le développement des ressources humaines, le renforcement de l'accueil, de la prise en charge des patients dans les structures sanitaires, le renforcement des initiatives en cours (la gratuité du traitement du paludisme, du VIH/sida et de la tuberculose) et la disponibilité des médicaments essentiels.

« Le principal défi de notre système de santé est celui d'atteindre les objectifs du millénaire pour le développement en 2015 », a conclu George Moyen.

Rock Gassakys

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !