Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Journée internationale du paludisme : l'OMS Afrique appelle les communautés à lutter davantage contre la maladie - 26/04/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le directeur régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) résident au Congo, le docteur Luis Gomez Sambo, a lancé cette invite le 25 avril, à Brazzaville, à l'occasion de la Journée mondiale du paludisme. La déclaration a été lue par le représentant de l'OMS au Congo, le professeur Mamadou Ball. Cette journée avait pour thème : « Vaincre le paludisme : le compte à rebours est lancé ». Dans la région africaine, le slogan retenu était : « Les communautés s'engagent pour vaincre le paludisme ».

« J'en appelle à chaque communauté africaine pour qu'elle exerce le leadership dans la lutte contre le paludisme. Chacun de nous peut apporter sa contribution à partir de son domicile, de son village, de son quartier, de son école ou de son lieu de travail. Les communautés doivent agir pour se protéger elles-mêmes contre le paludisme », a lu le professeur Mamadou Ball.

L'appel en faveur de l'engagement des communautés, a poursuivi l'orateur, signifie qu'il faut : « Veiller à l'appropriation et à la participation par les communautés, y compris leur contribution aux ressources humaines et financières et le renforcement des alliances pour combattre le paludisme ; tirer parti des connaissances et expériences locales, en particulier dans la protection et la gestion de l'environnement aux fins de prévention des maladies. Aussi, concentrer les efforts sur la prévention, tout en créant un environnement favorable à la prompte orientation des cas de fièvre vers les formations sanitaires de district par les dispensateurs de soins au niveau des ménages, collaborer avec les agents de santé communautaires et leur fournir un appui. Enfin, il faut renforcer les capacités dans le suivi de l'accessibilité, de la qualité et de l'utilisation des services au niveau communautaire », a-t-il indiqué.

La charge du paludisme est extrêmement élevée en Afrique. Dans cette zone, on enregistre 85% des cas de paludisme et 90% des décès dus à cette maladie à l'échelle mondiale. Les victimes sont essentiellement les enfants de moins de cinq ans.

Dans ce message, le représentant de l'OMS Afrique rappelle qu'au fil des années, les dirigeants africains ont pris l'engagement d'intensifier les interventions de prévention et de lutte contre la maladie. Cet engagement a permis de réaliser quelques progrès. À titre d'exemple, en 2008, 31% de ménages possédaient une moustiquaire imprégnée d'insecticide, contre 17% en 2006. Par ailleurs, 24% des enfants de moins de cinq ans utilisaient une moustiquaire imprégnée.

À la suite des améliorations enregistrées dans l'utilisation des moustiquaires imprégnées, dix pays d'Afrique ont réussi à réduire d'au moins 50% les cas de paludisme entre 2000 et 2008. Ces pays sont les suivants : l'Afrique du Sud, le Botswana, le Cap Vert, l'Érythrée, la Namibie, le Rwanda, la République de Sao Tomé-et-Principe, le Swaziland, la Tanzanie et la Zambie.

Tiras Andang

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !