Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Brazzaville abrite le 5e congrès euro-africain de cancérologie - 11/05/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les travaux ont été lancés le 11 mai par le ministre congolais de la Santé et de la population, George Moyen, en présence du représentant de l'OMS au Congo, Mamadou Ball, et de nombreux médecins africains. Ils prendront fin le 14 mai. « Je félicite l'équipe congolaise de cancérologie dont le sérieux et le dynamisme sous la férule du professeur Charles Gombe Mbalawa, ne sont plus à démontrer. Le choix de Brazzaville, notre belle capitale qui nous honore tous, doit être pour cette équipe un clin d'œil professionnellement complice et une incitation à des meilleurs résultats », a indiqué le ministre dans son allocution d'ouverture.

Il a en outre proposé que les travaux explorent des pistes favorables pouvant contribuer à la formation continue des médecins, biologistes, pharmaciens, techniciens de laboratoire et infirmiers, pour former une véritable action d'équipe contre le cancer.

Selon le ministre en charge de la Santé, les participants doivent également : proposer lors des débats, des mesures réalistes d'actions pour une couverture nationale efficace ; intégrer la lutte contre le cancer dans la lutte contre la maladie ; ensuite, élaborer des projets de proposition de couverture sociale en vue d'alléger le poids des dépenses dans les traitements qui sont très élevés.

Prenant la parole à son tour, au nom du directeur régional de l'Organisation mondiale de la santé, Mamadou Ball a évoqué la nécessité « de mettre en place des programmes efficaces et complets de lutte contre le cancer dans tous les pays. Ces programmes devraient accorder une large place à l'information et à la sensibilisation des communautés, au dépistage précoce, à la prise en charge adaptée à nos conditions mais aussi à la surveillance et à la recherche ».

Au cours de cette première journée de travaux, les participants ont suivi tour à tour les exposés sur les thèmes suivants : les cancers du foie et grossesse, le cancer du col de l'utérus, le cancer du sein et les cancers liés au tabac.

Dans le premier thème présenté par le docteur Clémence Djabanga, du service de carcinologie au CHU de Brazzaville, l'oratrice a rapporté l'observation d'une femme de 35 ans reçue dans ce service en 2009 pour un cancer du foie associé à une grossesse évolutive. Lors d'une échographie pelvienne, on découvre une grossesse monofoetale évolutive de sexe masculin, puis survient malheureusement une fausse couche spontanée à sept mois. La patiente décèdera six semaines plus tard pour cause d'insuffisance hépatocellulaire.

Rappelons qu'au mois de février dernier, la communauté internationale avait célébré la Journée mondiale du cancer sur le thème : « Prévenir le cancer, c'est aussi possible ». Ce thème souligne l'importance de la protection des individus contre les facteurs de risque du cancer tels que le tabagisme, le régime alimentaire peu sain, l'usage abusif de l'alcool, l'inactivité physique, la surcharge pondérale et les infections susceptibles de provoquer un cancer.

Yvette Reine Nzaba

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !