Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Santé maternelle et néonatale : la gratuité de la césarienne sera effective en 2011 - 18/10/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le président de la commission technique pour la mise en œuvre de cette mesure, le professeur Hervé Iloki, en a fait l'annonce le 16 octobre, au cours d'une conférence de presse. L'objectif de cette communication était d'informer la population congolaise qui s'interroge sur l'application de cette mesure qui sauve des vies, annoncée par le chef de l'État en août dernier.

Hervé Iloki a invité la population congolaise à s'armer de patience. La commission, dont il a la charge, s'attelle à l'élaboration des documents pour validation par le gouvernement. « Le cahier de charges qui nous a été soumis prévoit que la commission propose au gouvernement toute la documentation possible d'ici la fin de l'année pour que cette mesure soit opérationnelle en janvier 2011 », a-t-il expliqué.

Pour les membres de la commission, la gratuité ne devrait pas s'arrêter à la césarienne, mais devrait également s'étendre aux soins à l'enfant durant les premiers jours de sa naissance.

Compte tenu des taux élevés de mortalité maternelle et néonatale au Congo (781 décès pour 100 000 naissances), le président de la commission a annoncé que ses membres ne ménageraient aucun effort pour traduire dans les faits ladite mesure. Il a ajouté que les précautions nécessaires seraient prises pour éviter les dysfonctionnements constatés dans l'application des mesures concernant la gratuité des soins du VIH/sida et du paludisme.

« C'est tenant compte des expériences du passé, car en matière de santé il a été déjà mis en œuvre la gratuité du traitement du VIH/sida et du paludisme, que le ministre de la Santé a bien voulu mettre en place une commission chargée de préparer le matériel nécessaire en vue de la mise en œuvre efficace de cette annonce importante pour les femmes et les enfants du Congo », a-t-il indiqué.

Pour conclure, Hervé Iloki a, d'une part, rassuré ses compatriotes sur la réalité de la mesure, en les invitant à ne pas verser dans le scepticisme, et d'autre part, invité le gouvernement à mettre à la disposition de la commission les moyens nécessaires a cette mission.

La commission technique a été mise en place le 20 septembre dernier par le ministre de la Santé et de la population, Georges Moyen.

Tiras Andang

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !