Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Pointe-Noire : vers une amélioration des performances et la réduction de la mortalité à l'hôpital général Adolphe Sicé - 25/10/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Organisé par la direction générale de l'hôpital général Adolphe Sicé de Pointe- Noire, ce séminaire sur l'amélioration de la qualité de la référence et contre référence à l'hôpital général Adolphe Sicé, a réuni du 21 au 23 octobre, les personnalités sanitaires du pays. Le ministre de la Santé et de la population, le Pr Georges Marius Moyen, a patronné la cérémonie d'ouverture en présence de plusieurs autorités municipales et départementales. « Ce séminaire a été organisé en vue d'élaborer un manuel de procédures et de définition d'un cadre de mise en œuvre de la référence et de la contre référence, de telle sorte que, du centre de santé intégré à l'hôpital de base, et de l'hôpital de base à l'hôpital général, tous les acteurs impliqués et les malades puissent être référés et contre référés de manière à ne pas compromettre leur survie », a déclaré Sidonie Kinzonzi, la directrice générale de l'hôpital général Adolphe Sicé.

Définies comme étant l'ensemble des opérations à maitriser et organiser, pour que chaque malade soit soigné par des soins qui seront les plus efficaces, la référence et la contre référence présentent actuellement de nombreux dysfonctionnements. Parmi ceux qui ont été signalés notamment, citons la différence qui existe entre la référence et l'évacuation, et les conséquences de ce système peu opérant.

Une analyse de la situation de la référence et contre référence a été faite à l'hôpital général Adolphe Sicé, à l'hôpital général de Loandjili, au Chu de Brazzaville, et à l'hôpital de base de Makélékélé. L'origine des référés à l'hôpital général Adolphe Sicé montre par exemple que 46% des cas viennent directement de leur domicile sans passer par les autres échelons du système, 14,8% des cabinets médicaux, et 4,6% des centres de santé intégrés. Au Chu de Brazzaville, 60% des nouveau-nés viennent des maternités. Cette analyse fait également ressortir d'autres dysfonctionnements, comme l'absence de préparation pour la majorité des malades à leur arrivée à l'hôpital.

Après trois jours de travaux, l'atelier a défini les composantes clés du modèle de base du système de référence et de contre référence adaptable au contexte spécifique de chaque circonscription socio sanitaire du pays. Aussi, un modèle de plan d'action de deux ans a été validé par l'ensemble des participants. Il doit traiter les huit domaines d'actions pour l'amélioration de la référence et de la contre référence, dont : la décision de la référence, le conditionnement du malade référé, l'accompagnement du malade, l'information et la communication entre acteurs, l'accueil du malade, et la prise en charge sur les sites de la référence.

« Avec les nouvelles connaissances acquises au cours de ce séminaire atelier, un nouvel élan est pris pour améliorer la qualité des prestations. Les résultats auxquels vous êtes parvenus sont significatifs et attestent que nous saurons tous relever durablement le défi de la gestion responsable et harmonieuse de notre établissement hospitalier », a déclaré Eugène Bifouma, le secrétaire général du département de Pointe-Noire.

Hervé Brice Mampouya

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !