Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Santé communautaire : la maternité du village de Yangui est fonctionnelle - 08/11/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le chef du territoire de l'Armée du Salut, Mfon Jacktor Akpan, a rouvert, le 6 novembre, la maternité du village de Yangui, situé à 22 kilomètres de Kinkala, préfecture du département du Pool. Endommagé en 1997 par les ninjas, le groupe rebelle de Frédéric Bintsamou alias pasteur Ntumi, le centre a été entièrement réhabilité grâce au financement de la Suisse et de la France, qui soutiendra pendant deux ans son équipement.

Le centre de soins couvrira les neuf villages environnant Yangui, soit plus de trois mille habitants. Le service d'ophtalmologie a été agrandi.

Les actions de ce centre de santé sont limitées aux aspects curatifs, préventifs et professionnels (amélioration des conditions de vie et promotion du bien-être des communautés).

Une habitante de la contrée, Bercide Mezala Tsondé, s'est réjouie de cette réouverture : « Ce centre est le seul dans un rayon de 30 km, avec ses onze employés, à offrir les soins de qualité à moindre coût après celui de Kinkala. Nous n'irons plus loin à aller : ce centre est plus près pour nous ».

Le chef du village, Bimoko Jean Félix, et le sous-préfet de Kinkala, Joseph Kitsadi, ont respectivement salué toutes les initiatives menées pour le retour de la paix dans cette contrée en particulier et dans le département en général. Ils ont appelé les populations à veiller à cette infrastructure communautaire.

L'action de centre a débuté en 1949 avec le lieutenant Sechaud qui soignait les patients du village. En 1950, l'Armée du Salut ouvrait un centre de santé et une maternité sous la responsabilité de mademoiselle Ferron, titulaire d'un diplôme français d'infirmière d'État et d'un diplôme de sage-femme.

En prélude à la réouverture du centre, les salutistes avaient mené au poste du Plateau-des-15 ans une intense activité d'enseignement biblique, sous la houlette du capitaine Ahouyanganga et de son épouse, dans l'objectif de rappeler aux fidèles les enjeux spirituels de l'heure et la nécessité de s'affirmer dans la prière.

« Loin d'être retenu comme un ensemble de concepts, le combat spirituel est une réalité à laquelle les chrétiens sont appelés à faire face », concluait l'officier de l'Armée du Salut.

Fortuné Ibara

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !