Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la drépanocytose : Antoinette Sassou N'Guesso invite la communauté internationale à s'investir pleinement - 30/11/2010 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Première dame du Congo a lancé un appel à l'aide, lors du quatrième congrès international sur la drépanocytose, tenu du 22 au 27 novembre à Chhattisgarh, en Inde. Elle propose à la communauté internationale de mobiliser des partenaires publics et privés, en vue de trouver des financements « pérennes et innovants, à l'instar des programmes du paludisme, du VIH/sida et de la tuberculose ».

Cette rencontre est une initiative de l'Organisation internationale de lutte contre la drépanocytose, parrainée par la présidente de la Fondation Congo Assistance, Antoinette Sassou N'Guesso, qui a également annoncé la célébration le 19 juin 2011, à l'Unesco, de la journée culturelle sur la drépanocytose.

De nombreuses personnalités du pays ont également pris part à ses assises, parmi lesquels l'ancien président indien, Abdul Kalam, et le Premier ministre du Chhattisgarh, Raman Singh. Leurs discours ont été orientés sur la recherche de solutions pour l'éradication complète de cette anémie.

L'ancien président a proposé, par exemple, la consommation régulière du « jamun », un fruit de son pays contenant de l'acide folique, tout en rappelant les différentes manifestations de la drépanocytose, dont le taux de prévalence est d'environ 28% en Inde.

Le Premier ministre a quant à lui annoncé la mise en œuvre d'un programme décennal, qui a pour objectif d'orienter la recherche vers la guérison de la maladie.

En marge du congrès, l'épouse du chef de l'État a visité un complexe scolaire à Sirpur, une localité située à environ cent kilomètres de Raipur, où le professeur Patra, chef du département de biochimie à l'hôpital général de Raipur, a mis en place un programme de sensibilisation sur la drépanocytose.

Antoinette Sassou N'Guesso a parcouru de nombreux sites touristiques et historiques de Sirpur, et notamment le Market, un marché qui constituait la réserve mondiale du riz. Elle a également pris part à une soirée culturelle, organisée en son honneur au centre culturel de Purkhouti Muktangan.

Avant de regagner Brazzaville, la Première dame a marqué une escale à Paris, en France, où elle a pris part à une conférence co-organisée par l'Unesco et l'Organisation internationale de la Francophonie, en partenariat avec Femmes de demain, sur le thème : « Femme, eau et développement durable en Afrique ». Prenant la parole à cette occasion, Antoinette Sassou N'Guesso a soulevé la problématique de l'eau en Afrique subsaharienne.

À Paris, l'épouse du chef de l'État congolais s'est entretenue avec le directeur général adjoint de l'Unesco, Getachew Enguida, sur les questions du genre et de la drépanocytose.

Yvette Reine Nzaba

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !