Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

La fondation congolaise pour la recherche médicale souhaite impulser les études sur les diarrhées - 17/01/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La présidente de la Fondation congolaise pour la recherche médicale (Fcrm), le professeur Francine Ntoumi, a annoncé le 15 janvier à Brazzaville, vouloir formaliser ces recherches courant 2011. « Notre ligne de conduite et notre manière de fonctionner reposent sur des résultats. Notre souhait est effectivement de renforcer la composante immunologique de la biologie moléculaire », a indiqué le professeur Francine Ntoumi. Ces recherches sur les diarrhées aideront également la Fcrm à publier, à Brazzaville, des articles d'une large portée scientifique. Par ailleurs, dans sa relation avec le ministère de la Santé, la Fcrm soutient les actions déjà menées et appuie le renfoncement des capacités pour la recherche médicale.

« Il est certain qu'il y a besoin de renforcer la recherche immunologique au Congo. Donc, si la fondation peut soutenir les activités dans ce sens, bien entendu, elle va tout mettre en œuvre pour lever les fonds et aider les chercheurs à mener des activités dans cette thématique. En 2011 nous avons l'intention de mener des activités de recherche sur les diarrhées », a indiqué la présidente de la fondation.

A Brazzaville comme ailleurs, les diarrhées ont souvent diverses origines : bactériennes, virales et parasitaires. Pour soutenir ce large champ de recherches au Congo, la Fcrm compte œuvrer avec les chercheurs nationaux et la faculté des sciences.

« On ne fait pas de la recherche à huis clos. La Fcrm a, dans le cadre de ces projets, des collaborations régionales et hors d'Afrique. C'est dans ce contexte que nous travaillons avec l'extérieur, d'ailleurs on est financé par exemple par le fonds européen. Néanmoins le but de la fondation est de renforcer les activités de recherche menées au Congo et par les Congolais », a poursuivi le professeur Francine Ntoumi.

Au cours d'une récente audience accordée par le ministre de la Recherche scientifique, la présidente de la Fcrm avait insisté sur ses priorités : « Rompre l'isolement des chercheurs et encourager la mobilisation commune des ressources. Faire le plaidoyer pour la recherche scientifique en général et la recherche biomédicale en particulier. »

Le ministre Henri Ossebi a pour sa part reconnu que le Fcrm est un maillon à encourager. De même, le ministre entend formaliser la collaboration de l'institution dont il à la charge, avec la Fcrm.

Fortuné Ibara

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !