Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Vih/sida : une nouvelle législation pour protéger les malades - 31/01/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

De nouvelles dispositions légales visent à empêcher les stigmatisations et les discriminations dont peuvent être victimes les personnes atteintes du Vih. Leur adoption par les autorités congolaises a été motivée par le rejet social des personnes infectées, l'abandon des enfants par leur famille d'origine et même l'assassinat de malades atteints du virus.

Une séance de sensibilisation sur les personnes infectées du Vih a démarré, le 28 janvier à Brazzaville, sur une initiative du Conseil national de lutte contre le sida (CNLS). L'objectif de la cérémonie consistait à renseigner les séropositifs sur la manière de diffuser cette loi adoptée par le Conseil des ministres le 22 octobre 2010, et par l'Assemblée nationale le 13 novembre de la même année.

Cette loi cadre avec l'axe stratégique III relatif à la réduction de l'impact du sida et la promotion des droits humains. Le docteur Edmond Malalou, coordonnateur du CNLS, déclarait à l'occasion de l'atelier de vulgarisation de cette loi : « Les enjeux de la loi sur le Vih/sida et des garanties légales en la matière édifieront tout le monde, et en particulier les séminaristes. Cet arsenal juridique contribue à la mise en œuvre de la réponse nationale à cette pandémie. L'absence prolongée de toute loi a limité l'efficacité de notre réponse nationale. La lutte contre les pratiques discriminatoires est notre priorité en 2011. »

L'adoption au Congo de la loi protégeant les personnes infectées du Vih/sida a été saluée par plusieurs organismes de lutte contre cette pandémie. Émue par cette initiative, la présidente du Réseau national des associations des positifs du Congo, Valérie Maba, a témoigné : « Dans le milieu professionnel et à l'hôpital, nous subissons de graves préjudices. Le secret médical n'est pas respecté. Il s'ensuit de la négligence dans les soins, du mépris envers les malades, et parfois même un licenciement. »

Les personnes infectées sont peu informées sur leurs droits et leurs obligations ou devoirs. Les associations œuvrant dans le cadre de la lutte contre cette pandémie ont des capacités limitées pour conduire des actions de plaidoyer, de promotion et de protection des droits des personnes vivants avec le Vih/sida.

Ibara Fortuné

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !