Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Poliovirus sauvage : un quatrième passage du 21 au 25 février - 15/02/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La maladie est encore aux portes de la République du Congo, avec le risque de circulation entre les frontières. Conscients de ce danger qui guette, le gouvernement et ses partenaires appellent à d'autres séances de vaccination, de concert avec les pays transfrontaliers. Le directeur général de la santé, Alexis Elira Dokekias, a invité aujourd'hui les populations à adhérer massivement à la campagne de vaccination qui débutera lundi prochain le 21 février, dans les grands centres urbains. Le 22 février, ce sera le tour des localités plus reculées de l'intérieur du pays, particulièrement dans les zones transfrontalières.

Ce quatrième passage vient en complément des trois premiers reçus. Il s'inscrit par principe de précaution, étant donné que le virus est importé et que les pays voisins n'ont pas réalisé la vaccination de manière synchronisée avec le Congo. « Le plus important est la sécurité des populations et de constituer un véritable bouclier solide contre le polio virus. C'est une vaccination importante. Tout le monde doit être vacciné même ceux qui ont déjà reçu les trois passages », a indiqué Alexis Elira Dokekias.

Expliquant les raisons de cette nouvelle campagne de vaccination, le directeur général de la santé a signifié que le pays avait déploré quelques cas isolés, notamment des cas sur des sujets vaccinés. L'immunisation souhaitée n'est alors pas encore suffisante. Il est probable que d'autres campagnes soient lancées, notamment sur le territoire de l'épicentre de l'épidémie.

Nancy France Loutoumba

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !