Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Éradication de la lèpre : le ministre Georges Moyen voudrait réactualiser les actions de lutte - 05/03/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les autorités sanitaires ordonnent de mobiliser davantage la logistique matérielle et les ressources humaines en vue de lutter contre la maladie de la lèpre. Le ministre de la Santé, Georges Moyen, a déclaré le 5 mars à Brazzaville, au cours d'un point de presse que le Congo compte 0,63 cas de lèpre pour mille habitants. L'Organisation mondiale de la santé fixe le seuil d'élimination du fléau à un cas pour mille habitants.

Le programme national d'élimination de la lèpre a dénombré en 2010, 283 malades sauvés de justesse de la maladie, alors que 230 personnes en souffrent encore. La Likouala reste à ce jour le département qui compte le plus de lépreux. Dans les zones inaccessibles des départements de la Cuvette, de la Cuvette Ouest et du Pool, la prévalence de la lèpre reste là aussi élevée. Rappelons que la lèpre est une infection qui touche principalement la peau et les nerfs. La négligence d'un traitement précoce occasionne des paralysies et des imputations de certains membres.

« Les campagnes de sensibilisation vont être renforcées sur l'ensemble du territoire. Si nous avons diminué de manière drastique le nombre de cas de lèpre, nous sommes encore loin de son éradication. C'est pourquoi, le gouvernement de la République ne ménage aucun effort pour la mise en œuvre du programme national d'élimination de la lèpre. Le traitement médical et chirurgical de tous les cas identifiés est assuré », a déclaré Georges Moyen.

Le gouvernement procédera par la non-stigmatisation des malades, la prévention, la compensation des infirmités, l'identification et l'amplification des traitements de lépreux par la délivrance gratuite d'une polychimiothérapie.

Au sujet de ce fléau qu'est la lèpre, Georges Moyen s'est entretenu, avec la Fondation Raoul-Follereau. Dans le cadre de la collaboration entre le gouvernement et les partenaires internationaux, le ministre de la Santé déplore le manque d'appui scientifique de la communauté internationale et de soutien à la recherche.

Fortuné Ibara

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !