Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


LES REVUES APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2019
Consulter la revue


BIBLIOTHEQUE MEDICALE

E. Pilly : Maladies infectieuses et et tropicales - Plus d'informationsL'E PILLY (26e édition 2018) est l'ouvrage de référence français en Infectiologie. Ouvrage collégial du Collège des universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales (CMIT), cette 26e édition 2018 a été entièrement remise à jour et, pour la première fois, est en quadrichromie avec une maquette modernisée et une iconographie très riche et didactique... Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Bernard Okela alerte sur les dangers de consommer les médicaments de la rue - 21/03/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La prolifération des médicaments de la rue, a rappelé le 21 mars le directeur départemental de la santé du Kouilou, Bernard Okela, dans une communication, expose la population à de nombreux risques.

La plupart du temps ces médicaments ne contiennent pas de principes actifs. Par ailleurs, ces produits sont mal conservés ; exposés au soleil et à la poussière, ils sont quelquefois périmés ou ne présentent aucune date de péremption apparente. Du coup, ils sont potentiellement dangereux pour ceux qui les consomment.

La lutte contre les médicaments de la rue, a précisé Bernard Okela, est une lutte de longue haleine et demande une mobilisation de tous. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il sollicite la coopération de la population en lui demandant de ne pas acheter ces médicaments afin de freiner leur vente illicite. « Un bon médicament ne peut être vendu que dans une pharmacie parce que celle-ci respecte tous les critères de conservation et autres », a-t-il rappelé.

Le combat engagé dans la lutte contre les « produits de la rue » vise à préserver la santé des populations : les pharmaciens sont les seules personnes habilitées à vendre les médicaments.

Bernard Okela lance un appel pour stopper ce phénomène qui prend de plus en plus d'ampleur, car il participe vraisemblablement à la dégradation de la santé humaine.

Prosper Mabonzo

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !