Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Plus de 1,3 million de moustiquaires imprégnées d'insecticide disponibles pour les départements du Congo - 18/03/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La réception provisoire et technique de ce lot de moustiquaires acquis grâce au Fonds mondial de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme, a eu lieu ce 17 mars au siège de l'ONG Médecins d'Afrique à Cote Mateve, dans le troisième arrondissement Tié Tié de Pointe-Noire. Cette initiative vise à épargner ces populations du paludisme qui ne cesse de causer des victimes sur le territoire national. Ce projet de mise à l'échelle des moustiquaires imprégnées d'insecticide et d'accès aux combinaisons thérapeutiques à base d'arthémisine au Congo, est financé par le Fonds mondial de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme.

La première phase de ce projet, qui va durer cinq ans, a été financée à hauteur de 17,4 milliards de FCFA. Elle est destinée au ministère de la Santé et de la population pour l'achat des médicaments, la sensibilisation et l'éducation des populations, et à Médecins d'Afrique dont l'action sera orientée dans l'appui communautaire avec la distribution des moustiquaires imprégnées dans tous les ménages sur l'ensemble du territoire national.

Selon le Dr Davy Iréné Louvouezo, représentant Médecins d'Afrique au Congo, la distribution des moustiquaires imprégnées d'insecticide à longue durée d'efficacité, va commencer en juin et juillet sur toute l'étendue du territoire national, avec l'apport des agences du système des Nations unies et des ONG. Ce projet vise la couverture nationale à 80% en moustiquaires imprégnées en offrant une moustiquaire pour deux personnes.

Médecins d'Afrique a réceptionné ce lot de moustiquaires après une visite effectuée par les organes techniques du ministère du Plan et de la Santé dans les entrepôts de Médecins d'Afrique.

L'ONG internationale Médecins d'Afrique, avec à sa tête le Dr Davy Iréné Louvouezo, son représentant au Congo qui avait à ses côtés le Dr Jean Mermoz Youndouka, coordonnateur du projet pour le compte de Médecins d'Afrique, a présenté le lot de moustiquaires aux représentants des ministères du Plan et de la Santé, à savoir Guillaume Tchissambou et Justin Louzolo Ngoma - tous deux sont cadres de la direction générale du Plan et du développement -, les Dr Jean Claude Emaka, coordonnateur de l'unité de gestion au ministère de la Santé et de la population, Jean-François Libema, coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) au ministère de la Santé et de la population.

Le Père Bernard Diafouka, secrétaire exécutif permanent du Comité de coordination national du projet, également présent à cette cérémonie, a déclaré : « Médecins d'Afrique a reçu son financement depuis cinq mois contrairement au ministère de la Santé qui est rentré en possession des fonds que début janvier. C'est ce qui explique le retard dans l'exécution dudit projet puisqu'il fallait que tous les bénéficiaires soient en possession des moyens pour amorcer son lancement. »

Pour Jean-François Libama, coordonnateur du PNLP, ce projet comporte deux volets, à savoir le volet préventif, avec la distribution des moustiquaires imprégnées mais aussi les activités liées à l'assainissement de l'environnement, la recherche sur les insecticides utilisés, la sensibilisation, etc. et le volet curatif qui intègre le traitement avec tous les médicaments contre le paludisme qui seront mis à la disposition des populations et qui vont servir dans les hôpitaux.

Après cette réception provisoire et technique, une cérémonie officielle marquera le début effectif de ce projet placé sous la tutelle du ministère du Plan, et managé avec le ministère de la Santé et de la population.

Ces moustiquaires imprégnées ont une garantie de cinq ans. Grâces à elles et aux médicaments qui seront mis à la disposition des hôpitaux, le projet va s'employer à réduire le taux de mortalité maternelle et infantile, très élevé, dû au paludisme en République du Congo.

Médecins d'Afrique est une ONG d'appui au développement socio-sanitaire. Elle est une plateforme où se fédèrent les compétences de la communauté africaine et toutes les personnes de bonne volonté dans le domaine de la santé et des activités connexes. Médecins d'Afrique œuvre pour la promotion des soins de santé primaires en intervenant dans les domaines de compétences suivants : constitution d'équipes de santé, intervention d'urgence, expertise en matière de santé, nutrition, urgence, plantes médicinales, études d'impacts sanitaires, réseau de dispensaires et de mutuelles communautaires.

Hervé Brice Mampouya

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !