Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Drépanocytose - 21/06/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La « Journée de sensibilisation à la drépanocytose » qui se déroule aujourd'hui dans le cadre prestigieux de la Maison de l'Unesco, à Paris, marquera certainement un tournant dans la lutte contre cette terrible maladie dont les effets sont encore mal connus à l'échelle planétaire. Placée sous le double patronage d'Antoinette Sassou N'Guesso, présidente de la Fondation Congo Assistance, et d'Irina Bokova, directrice générale de l'Unesco, elle donnera un nouvel élan au combat que mène sans répit et depuis plus d'un siècle l'homme contre cette maladie du sang dont les ravages sont terribles.

Quelques chiffres permettent de mesurer l'ampleur du problème : 120 millions de cas répertoriés dans le monde, 300.000 nouveaux cas enregistrés chaque année, 2 % de nouveau-nés en Afrique subsaharienne frappés également chaque année ! La drépanocytose, qui se traduit par une altération de l'hémoglobine, protéine assurant le transport de l'oxygène dans le sang, est probablement la première maladie génétique dans le monde. C'est un fléau largement méconnu, mais sur lequel, fort heureusement, l'attention se porte de plus en plus comme le prouve cette journée.

Que notre pays, par la voix de sa Première dame, s'implique à fond dans la prévention de cette maladie et qu'il coordonne ses efforts dans ce sens avec ceux d'une institution internationale aussi puissante que l'Unesco témoigne avec éloquence des priorités que le Congo s'est fixées au-delà de la résolution de ses propres problèmes. Des priorités qui dépassent largement ses seuls intérêts nationaux et concernent très directement désormais l'environnement dans lequel se meut aujourd'hui l'humanité tout entière.

Venant après le « sommet » de Brazzaville sur l'écologie forestière, dont les retombées politiques commencent à se faire sentir au plan mondial comme le prouvent ses retombées médiatiques, cette nouvelle initiative montre comment un pays qui ne figure pas dans le groupe des grandes puissances peut malgré tout influer sur le sort de l'humanité en prenant des initiatives spectaculaires dans des domaines-clés. Venant d'un pays africain, elle démontre avec éloquence que l'influence d'une nation n'est pas proportionnelle au nombre de ses habitants, au volume de son produit national brut, à l'importance de ses ressources naturelles, à la puissance des moyens matériels dont elle dispose.

Dans le siècle très matérialiste qui est le nôtre, la Journée de sensibilisation à la drépanocytose envoie un signal fort aux « grands » de ce monde qui consacrent l'essentiel de leur richesse à la poursuite d'objectifs infiniment moins nobles.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !