Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Santé publique : le choléra sévit sur le territoire national - 27/08/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'épidémie a été déclarée en juin, avec 343 cas recensés, selon l'information communiquée le 26 août par le directeur général de la Santé, le Dr Alexis Élira Dokekias au cours d'un point de presse. Au total, 343 cas de choléra ont été recensés au Congo, dont : 164 cas dans la localité de Mossaka, Loukolelas ; 60 cas et plus dans la Likouala, dans la zone de Liranga ; 30 cas dans les Plateaux, dans les localités de Makotipoko et Mpouya. À Brazzaville, 30 cas ont été enregistrés, dont cinq hospitalisés au CHU, et deux décès.

Selon lui, la situation est jugée préoccupante par le ministère de la Santé, qui a permis la mise en place de mesures de lutte contre le choléra. L'épidémie aurait commencé en République démocratique du Congo en mars.

Ces mesures consistent en une mobilisation de proximité. Il s'agit de renforcer les mesures d'hygiène, de mettre en place de sites de prise en charge des patients délivrant les médicaments et les soins nécessaires, ainsi que des équipes de surveillance pour confirmer les cas de diarrhées et vomissements liés au choléra.

« Le choléra est une maladie hautement contagieuse, à déclaration obligatoire, transmise par les mains, l'eau, ainsi que les aliments sales. Il est fortement recommandé à tout citoyen de bien bouillir les aliments, de ne pas jeter de selles dans la rue ni dans l'eau », a rappelé le directeur général de la Santé.

Il a exhorté les patients présentant des diarrhées aiguës et des vomissements à se rendre rapidement à l'hôpital et de signaler aux services de santé le véhicule les ayant transportés pour procéder aux opérations préventives et curatives et mener à bien la désinfection des logements des malades, des services d'hospitalisation et des moyens de transport.

Au terme de sa communication, Alexis Élira Dokekias a émis le souhait que les précautions soient prises avant la saison des pluies pour éviter la propagation du choléra par le ruissellement des eaux.

Lydie Gisèle Oko

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !