Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Santé publique : le ministre Georges Moyen veut réorganiser le système de santé - 17/09/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les cadres du secteur de la santé ont rencontré, le 17 septembre à Brazzaville, leur ministre de tutelle, Georges Moyen, pour envisager la mise en œuvre du mot d'ordre du chef de l'État qui déclarait 2012 : Année de santé. « Les préoccupations du président de la République sont claires. Il veut voir se poursuivre la politique d'amélioration des soins de qualité pour l'ensemble de la population et également voir s'accélérer la politique des Objectifs du millénaire pour le développement en matière de santé », a déclaré le ministre de la Santé, Georges Moyen, lors de sa rencontre avec les cadres du secteur de la santé.

Puis des discours aux accents passionnés se sont fait entendre du côté des cadres du secteur de la santé. Ils ont évoqué entre autres la réorganisation des services d'urgence dans les hôpitaux et des centres d'actions socio-sanitaires, la mise en œuvre d'un système de sanctions, la mise en place d'une centrale d'achats des médicaments, ainsi qu'un plan national de développement et d'évaluation des ressources humaines.

Devant cette urgence d'application du mot d'ordre du chef de l'État, les cadres du secteur de la santé pensent qu'il faudrait concevoir un plan d'évaluation des normes qualités, accorder aux étudiants des bourses de troisième cycle et revoir le problème lié à la conscience professionnelle des cadres de la santé.

« Ce qui manque dans notre secteur de la santé, c'est aussi la sanction. Les lois (du secteur de la santé) ne sont pas respectées et chacun fait ce qu'il veut impunément. Sans oublier que le manque d'investissements entraîne un manque d'innovations. Il est anormal qu'on favorise les évacuations sanitaires au lieu d'améliorer ce qui est possible de faire sur place », indique le cancérologue Charles Gombé Mbalawa.

Face à ces urgences, l'État doit rapatrier l'élite sanitaire congolaise évoluant à l'étranger et réorganiser son système de santé en concevant des programmes durables.

« La commission nationale mise en place par le président de la République qui devrait envoyer des étudiants à l'étranger pour continuer leurs études de troisième cycle ne fonctionne plus depuis 1988 et aucune bourse n'est accordée à ce jour. Le plan national de développement des ressources humaines et une véritable carte sanitaire manquent également pour notre ministère », révèle Damase Bozongo, ancien directeur général de la santé.

Pour stimuler les cadres de la santé, Georges Moyen a aussi insisté sur l'audition des résultats en demandant « un surcroît de rigueur et de professionnalisme, même si celui-ci est avéré dans le fonctionnement de tous les secteurs du système médical, et une attention soutenue en direction du social. C'est à ce prix que se réconciliera la population congolaise et son système de santé », a-t-il conclu.

Fortuné Ibara

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !