Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Ouverture du premier sommet africain francophone du diabète ; Dans la capitale congolaise Brazzaville, sous le thème: «Diabète et précarité: enjeux et potentiel médical» - 27/10/2011 - Le journal de Brazza - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le premier sommet africain francophone du diabète s’ouvre ce 27 octobre 2011, au Palais des Congrès de Brazzaville, sous l’égide de la Fédération Internationale du Diabète (FID), pour discuter des voies et moyens permettant une amélioration de la prise en charge de cette maladie en Afrique, en s’appuyant sur l’échange d’expertise et des expériences réussies, reproductibles dans les pays à ressources limitées.

Cette réunion qui se tient jusqu’au 29 octobre prochain est placée sous le thème: "Diabète et précarité: enjeux et potentiel médical". La cérémonie d’ouverture à Brazzaville, est placée sous la direction du ministre congolais de la santé et de la population, le Pr. Georges Moyen. Au nombre des objectifs spécifiques que se fixe ce premier sommet, figurent la promotion des directives internationales en matière de prise en charge du diabète; l’identification des modèles durables de prise en charge du diabète adaptable en Afrique; la création des conditions d’échange d’expérience pour une meilleure santé des personnes atteintes de diabète en Afrique francophone; la promotion de la formation et l’éducation du diabète adaptées aux réalités africaines; le renforcement des partenariats dans le domaine de la santé et la promotion des recommandations et bonnes pratiques médicales en faveur de la mise en œuvre des modèles durables de lutte contre le diabète.

© lacroisette.org
Le premier sommet africain francophone du diabète s’ouvre ce 27 octobre 2011 au Congo

La rencontre qui regroupe des chercheurs, des spécialistes nationaux et étrangers et des paramédicaux, tournera autour des thèmes tels que: "Le diabète: un fléau épidémiologique, économique et social"; "Le diabète, modèle emblématique des Maladies Non Transmissibles (MNT)"; "Diabète et MNT, perspectives pour la région Afrique"; "Stratégies et politique commune de lutte contre les MNT"; "Diabète de l’enfant» ; «Diabète gestationnel" ; "Diabète et complications" ; "Diabète et VIH/SIDA" ; "Diabète et cancer" ; "Diabète et NTIC". Ces assises qui constituent un socle d’une solidarité sanitaire internationale dans une dimension francophone, permettra d’établir la transversalité comme fondement en faisant converger les savoirs et les expériences, souligne le document. Outre les communications scientifiques, ateliers de formation, recommandations des pratiques cliniques, des sessions de témoignages des patients et de grandes orientations des politiques de santé portant sur le diabète et les autres MNT sont prévues à cette réunion.

Des chiffres qui alertent

L’Afrique connait une progression exponentielle du nombre de personnes atteintes du diabète, ce qui la place au premier rang de tous les continents en termes du taux d’accroissement de la maladie. En 2000, l’OMS évaluait à environ 3 millions de morts par an, le nombre de décès liés au diabète, dont plus de la moitié par complications cardio-vasculaires, particulièrement dans les pays à faibles revenus, d'après un document de travail que s'est procuré l’Agence Congolaise d'Information.

Maladie chronique non transmissible, le diabète représente un fardeau supplémentaire aussi bien pour les systèmes de santé que pour les ménages déjà fragilisés par la précarité. L’offre des soins reste aléatoire à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Lorsqu’elle existe, la prise en charge est assurée par un personnel médical et ou paramédical peu ou pas formé.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !