Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

7ème passage de vaccination contre la poliomyélite à Pointe-Noire - 06/12/2011 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Cette opération sera organisée dans la ville océane du 8 au 12 décembre, à l'occasion des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite. Ces journées concernent les enfants âgés de 0 à 5 ans. L'annonce a été faite le 5 décembre par Jean de Dieu Baléndé, directeur départemental de la santé de Pointe-Noire, avec à ses côtés Pascal Moubali, délégué national dans le cadre de ces journées dans le département.

Le virus de la polio circule encore dans les pays voisins, c'est pourquoi un 7e passage est nécessaire. Nul n'ignore que la poliomyélite est une maladie contagieuse grave qui provoque la paralysie des membres inferieurs ou la mort. En outre, les enfants constituent la couche la plus vulnérable étant exposée à la maladie. À cet effet, il est donc demandé à tous les parents ayant des enfants âgés entre 0 et 5 ans de les faire vacciner. La vaccination est sans danger pour l'enfant. « Au contraire elle le protège et lui permet de rester en bonne santé », a rassuré Jean de Dieu Baléndé. Quant aux adultes, après plusieurs passages, le ministère de la Santé estime qu'ils ont suffisamment reçu de doses pour se protéger contre cette maladie.

Pendant cinq jours, les équipes de vaccinateurs passeront dans les maisons, les écoles maternelles et les marchés afin de vacciner tous les enfants concernés. Il serait donc important de laisser marquer les maisons afin de permettre aux vaccinateurs de connaître le nombre exact d'enfants vaccinés.

Prosper Mabonzo

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !