Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

13 cas de choléra suspectés à Brazzaville - 29/03/2012 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Ces cas sont signalés aussi bien dans la ville que dans les sites où vivent les sinistrés de la catastrophe du 4 mars. La précision a été donnée le 28 mars par le directeur général de la santé, Alexis Elira Dokekias, qui faisait le point sur la situation épidémiologique dans les sites d'accueil des sinistrés. L'orateur a rassuré la population en affirmant que la situation était maîtrisée.

Les équipes techniques mises en place pour la circonstance travaillent normalement. « Les événements du 4 mars sont intervenus alors que le pays est en situation d'épidémie de choléra qui n'a pas encore été enrayée, et de la poussée des cas de rougeole. C'est la raison pour laquelle, à la faveur de cette crise, nous avons renforcé nos activités de surveillance épidémiologique au niveau des quartiers et des sites, afin de s'assurer si la promiscuité, les questions d'hygiène et autres aspects pouvaient favoriser la progression du choléra », a-t-il indiqué.

Auparavant, selon l'AFP, le représentant de l'OMS au Congo, le Dr Youssouf Gamatié, avait déjà signalé une dizaine de cas de choléra dans les lieux d'accueil des sinistrés. « La situation dans les sites d'hébergement provisoire des sinistrés a évolué défavorablement et nous faisons actuellement face à une dizaine de cas de choléra », a-t-il déclaré.

Quelques sinistrés abordés par notre confrère de l'AFP ont donné leur témoignage. « On est en train de brûler certains matelas parce que le cholera sévit désormais au site de la Cathédrale. Les occupants craignent les décès des enfants. La maladie tue vite », a relaté Trésor Ngolo, âgé de 30 ans. « Nos conditions de vie sont très défavorables : il y a trop de poubelles autour de nous et les latrines et les douches sont très sales », a déploré pour sa part Patrice Obambi, 43 ans.

Roger Ngombé

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !