Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Sida : les professionnels de santé formés en PTME - 24/11/2012 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les prestataires sont au total 825: 110 médecins, 500 infirmiers et sages- femmes et 215 techniciens de laboratoire sont aujourd'hui capables de prévenir la transmission de la pandémie de la mère à l'enfant. Le Personnel sanitaire a été suffisamment outillé dans la réduction de la transmission du sida de la mère à l'enfant grâce à une série de formations organisées par le Programme national de lutte contre le sida (PNLS) avec l'appui technique et logistique de Family health international (FHI) 360 et de l'École de Santé publique.

Cette cascade de formation sur le VIH intégré axé sur la prévention de la transmission du sida de la mère à l'enfant (PTME) a ciblé les prestataires des soins dans trois provinces de la RDC, à savoir Kinshasa, Katanga (Lubumbashi et Likasi) et province orientale (Kisangani).

Le secrétaire général par interim de la Santé publique, qui a clôturé cette formation dans la salle de conférence du PNLS, a plaidé pour que ces formations soient étendues dans d'autres provinces de la RDC. « Car 825 prestataires formés constituent une goutte d'eau dans l'océan», fait-il remarquer, en tenant compte de la grandeur du pays ».

La directrice des projets de FHI 360, Dr Giselle Semde a, quant à elle, souligné que grâce à la coordination qui a caractérisé cette cascade de formations, on a pu obtenir des résultats escomptés. En plus des prestataires formés, il y a eu soixante-dix-sept restitutions qui ont été observées sur les 314 à couvrir et un pool de trente-trois formateurs a été constitué.

Au terme de cette formation, les prestataires ont été conviés au travail sur le terrain. «Les formations sont finies, maintenant le travail commence», a indiqué le représentant des partenaires, avant d'ajouter: « Nous devons renforcer le suivi de proximité pour que cette formation ne soit pas vaine. La RDC est un pays aux dimensions continentales et nous avons besoin de beaucoup de ressources pour former ceux qui ne le sont pas. C'est de cette façon que nous allons atteindre l'objectif de l'élimination de la transmission du sida de la mère à l'enfant».

La formation de ces prestataires s'inscrit dans le cadre des efforts de lutte contre le sida spécifiquement pour ce qui est de l'élimination de la transmission de sida de la mère à l'enfant, parce qu'il est aujourd'hui prouvé qu'une femme séropositive enceinte peut accoucher d'un enfant séronégatif si sa prise en charge a été précoce.

Aline Nzuzi

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !