Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Santé publique : le ministre François Ibovi lance une campagne gratuite de dépistage sur l'hypertension artérielle - 08/04/2013 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Journée mondiale de la santé célébrée tous les ans le 7 avril, a été dédiée cette année à cette maladie qui menace de nombreuses personnes en Afrique. L'hypertension artérielle à l'origine de 70% des Accidents vasculaires cérébraux (AVC) au Congo. Le ministre de la Santé et de la Population, François Ibovi, a donc lancé le 6 avril à Brazzaville, la campagne gratuite de dépistage sur l'hypertension artérielle.

Cette opération qui s'étendra sur toute l'étendue du territoire national durera tout le mois d'avril. L'hypertension artérielle se manifeste sous diverses formes : maux de tête, vertiges, palpitations, essoufflement et bourdonnements des oreilles. Elle peut également évoluer sans signes apparents. « Dans le monde, un adulte sur trois est hypertendu et la proportion augmente avec l'âge. L'hypertension artérielle peut être évitée en observant les mesures suivantes : diminution de la consommation de sel ; alimentation équilibrée et peu d'excès de graisses ; élimination de la consommation des boissons alcoolisées et du tabac ; pratique d'une activité physique régulière et la maîtrise de son poids », a-t-il mentionné.

D'après le ministre, le gouvernement congolais a conscience de la menace que constitue l'hypertension artérielle. C'est pourquoi il a prévu dans son plan stratégique national, de renforcer les activités de promotion de la santé et de prévention des maladies non transmissibles, dont les affections cardiovasculaires. D'où le lancement de la campagne gratuite de dépistage. Le but de cette opération est de sensibiliser la population sur les facteurs de risque, les causes, les manifestations et les conséquences de l'hypertension artérielle, et de les informer sur les moyens d'éviter cette maladie et ses complications. L'opération s'effectuera dans tous les Centres de santé intégrés et Centres médico-sociaux des entreprises. « La campagne nationale qui démarre ce jour intègre les activités de lutte contre l'hypertension artérielle. Tout le monde est donc appelé à se faire dépister. Aussi, dans la recherche d'un meilleur contrôle et d'une prise en charge efficiente des maladies non transmissibles, le gouvernement a entrepris la construction et l'équipement des unités neuro-vasculaires au Centre hospitalier universitaire de Brazzaville et des centres de traitement de l'insuffisance rénale », a indiqué le ministre.

François Ibovi a, par ailleurs, annoncé que le gouvernement envisageait de lancer dans les prochains jours, une vaste opération de dératisation et de désinsectisation, dans la perspective de garantir la bonne santé.

L'OMS appelle les États africains à doubler d'efforts de prévention

La Journée mondiale de la santé a été instituée pour marquer la création de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en 1948. Dans une déclaration rendue publique à cette occasion, le directeur régional pour l'Afrique, le Dr Luis Gomes Sambo, a indiqué que l'hypertension artérielle affectait déjà un milliard de personnes dans le monde. « C'est une source de préoccupation majeure dans la région africaine où, déjà en 2000, on estimait que 80 millions d'adultes étaient touchés par cette maladie. En l'absence de prévention, près de 150 millions de personnes présenteront une hypertension artérielle dans la région d'ici à 2025. Nous devons à tout prix prévenir l'hypertension artérielle et ses conséquences », a-t-il précisé.

Et le Dr Luis Gomes Sambo de demander aux pays de renforcer la sensibilisation publique aux facteurs de risque et de prendre des mesures adéquates en vue de prévenir, détecter précocement et traiter cette maladie, dans le cadre de politiques multisectorielles favorisant l'accès universel.

Parfait Wilfried Douniama

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !