Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

VIH/SIDA. La circoncision ne se substitue pas aux méthodes de prévention - 15/12/2006 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les deux essais d'évaluation des effets de la circoncision sur le risque d'infection à VIH, financé par les Instituts nationaux de la santé des Etats-Unis (NIH), ont révélé une réduction d'environ la moitié du risque d'infection par le VIH chez les hommes qui ont été circoncis, a annoncé le 14 décembre dans un communiqué de presse, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les essais ont été arrêtés par le Conseil de suivi des données et de la sécurité des NIH, à la suite d'une évaluation des résultats des analyses intermédiaires.

Ils se sont déroulés à Kisumu (Kenya) chez les hommes de 18 à 24 ans et à Rakai (Ouganda) chez les hommes de 15 à 49 ans. Ils ont révélé une réduction d'environ la moitié du risque d'infection par le VIH chez les hommes circoncis.
Selon l'OMS, ces résultats confirment les observations faites au cours de l'essai d'intervention d'Orange Farm en Afrique du Sud financé par l'Agence nationale française de recherches sur le SIDA (ANRS) et publiées fin 2005. Ils démontraient une diminution d'au moins 60 % du risque de transmission du VIH chez les hommes circoncis.

L'OMS a annoncé qu'en partenariat avec le Secrétariat de l'ONUSIDA, une consultation sera organisé pour examiner les résultats de ces essais et leurs implications pour les pays, notamment en Afrique subsaharienne et là où on observe une forte prévalence du VIH et une faible proportion d'hommes circoncis.

Même si les résultats prouvent que la circoncision réduit le risque pour les hommes d'être infectés par le VIH, la protection n'est pour autant pas complète, souligne les NIH. « Les hommes circoncis peuvent toujours contracter l'infection à VIH et, une fois séropositifs, transmettre le virus à leurs partenaires sexuels », précise les NIH.

« La circoncision ne doit donc jamais se substituer à d'autres méthodes de prévention à l'efficacité reconnue, mais toujours s'intégrer à un ensemble de mesures comprenant l'utilisation régulière de préservatifs masculins ou féminins, la réduction du nombre des partenaires sexuels, le report de l'âge des premiers rapports et le dépistage du VIH avec les conseils appropriés », a indiqué l'OMS dans un communiqué de presse.

L'ONUSIDA et ses organisations co-parrainantes, l'OMS, le FNUAP, l'UNICEF et la Banque mondiale, estiment que ces résultats susciteront l'intérêt des gouvernements, des institutions non gouvernementales et du grand public pour la circoncision dans un certain nombre de pays ainsi qu'une augmentation de la demande pour cette intervention.

L'OMS a annoncé qu'avec le secrétariat de l'ONUSIDA et leurs partenaires, les résultats de ces essais seront examinés en détail et seront définies ensuite des recommandations spécifiques pour développer et promouvoir la circoncision.
Ces recommandations devront prendre en compte les aspects culturels et les droits de la personne qui s'associent à la promotion de la circoncision ; le risque de complications dans les divers cadres où cette intervention est pratiquée ; le risque potentiel de compromettre les comportements de protection et les stratégies de prévention qui existent déjà et permettent de réduire le risque d'infection par le VIH ; le fait que les conditions idéales d'un essai randomisé bien pourvu en ressources ne se retrouvent pas souvent dans les autres cadres de la prestation des services.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !