Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Fièvre jaune : La Déclaration de Brazzaville appelle à l'accélération de la lutte contre la maladie en Afrique - 21/01/2007 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les participants au Forum des décideurs des pays africains francophones éligibles au financement de GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination) ont adopté vendredi à Brazzaville, au siège de l'OMS/Afrique, la Déclaration suivante : «Les pays présents s'engagent, avec l'appui des partenaires notamment l'OMS et l'Unicef, à mettre en œuvre toutes les stratégies établies de lutte contre la fièvre jaune dans la région africaine de manière concertée, et en tenant compte de l'application du règlement sanitaire international.»

Le Forum sur le financement de GAVI s'est tenu à l'initiative de l'OMS. La réunion a été consacrée aux infections du HIB, pneumocoque et la fièvre jaune. Ces maladies épidémiques, dont les vaccins existent, continuent à se déclarer en Afrique en raison de l'indisponibilité des vaccins.

L'Oms a estimé qu'il y a 200 000 cas chaque année de fièvre jaune, 30 000 de ces cas causent la mort des malades. Depuis les années 1990, il a été observé une augmentation significative des cas de fièvre jaune confirmés.
Le vaccin est insuffisamment utilisé dans plusieurs pays et dans les zones à risques, le virus amaril, responsable de la fièvre jaune, a atteint un taux de létalité de près de 50 %. En 1998, le vaccin a fait l'objet d'une recommandation pour son intégration dans le Programme élargi des vaccinations (PEV), seulement 17 des 34 pays à risques ont introduit le vaccin contre la fièvre jaune dans leur programme élargi de vaccinations, et 6 seulement ont fait part de la couverture vaccinale contre la maladie.

A Brazzaville, les experts ont ainsi dressé un plaidoyer auprès des producteurs de vaccin anti-amaril. Une recommandation a été faite à l'endroit des décideurs en vue de pérenniser les financements de la vaccination en général et des vaccins en particulier. «Il est possible de résoudre le problème, si chaque pays manifeste une volonté de rendre disponible les vaccins. Cela est possible si les Etat augmentent les budgets alloués à la santé», a déclaré le docteur, Alfred Dansou, représentant la République du Bénin.

La disponibilité des vaccins réduirait les grandes flambées épidémiques qui peuvent survenir dans les zones urbaines et les zones à forte densité démographique, où l'on compte le plus grand nombre de personnes non-immunisées. La Déclaration de Brazzaville souligne que ces pays peuvent diminuer la fréquence d'apparition de fièvre jaune en favorisant les programmes existants.

Il s'agit de l'existence d'un vaccin sûr et efficace, qui confère une excellente protection, pour une durée d'au moins 10 ans et capable de sécuriser son approvisionnement. Les leçons des succès passés et récents des programmes de lutte contre la maladie en Afrique au cours des 5 dernières années, ainsi que l'environnement international particulièrement favorable au secteur de la santé, constituent des pistes nécessaires.

La Déclaration de Brazzaville a invité les pays membres notamment ceux à risques, à se mobiliser pour préparer et mettre en œuvre des plans de lutte adoptés. Toutefois, ces programmes seront efficaces, si les appuis techniques et financiers continuent d'être mobilisés et utilisés dans le cadre du renforcement des systèmes nationaux de santé.

Clôturant les travaux au nom du directeur régional de l'OMS/Afrique, le Dr Paul Samson Lusamba Dikassa, directeur des programmes, a réaffirmé l'engagement du bureau régional de l'OMS, à appuyer et accompagner les efforts des pays dans la réalisation des objectifs visant à réduire la fréquence d'apparition de la fièvre jaune.
La fièvre jaune est typiquement une maladie de la forêt tropicale où le virus survit chez les singes. Les humains infectés ramènent le virus dans leurs villages, si une population de moustiques est présente, la maladie va se répandre rapidement et affecter une large proportion de la population, aucune défense immunitaire.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !