Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

VIH/SIDA : lancement d'une campagne de dépistage massif de la population - 29/12/2017 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'opération est menée en marge de la 30e Journée mondiale de lutte contre le sida, célébrée le 1er décembre de cette année sur le thème international « Droit à la santé » pendant que le sous-thème national a été : « Tous ensemble pour le dépistage du VIH, le traitement anti rétroviral et l'accès à la charge virale sans discrimination ».

Pour être en phase avec les objectifs mondiaux de lutte contre le sida, notamment l'objectif 90-90-90 d'ici à 2020, entendez 90% de personnes doivent connaître leur statut sérologique, 90% de personnes positives doivent accéder aux anti-retroviraux (ARV) et 90% de ces personnes sous ARV doivent avoir une charge virale indétectable dans le sang, la République Démocratique du Congo (RDC) met les bouchées doubles pour que le sida ne soit plus un problème de santé publique. « C'est dans ce cadre que se situe l'intérêt de cette campagne de dépistage massif des Congolais », explique le directeur du Programme national de lutte contre le sida (PNLS), le Dr Placide Welo Okitanyemba, qui s'est entretenu avec la presse nationale sur l'importance du dépistage du VIH.

Selon lui, d'ici à 2020, dans chaque province de la RDC, 90% de personnes doivent connaître leur statut sérologique, 90% de personnes positives doivent être sous ARV et 90% des ces personnes sous ARV doivent avoir une charge virale indétectable dans le sang. Ainsi, il rassure que le sida ne sera plus une fatalité. « Il s'agira d'une maladie comme toute autre, par conséquent, elle sera du reste démystifiée.», soutient-il.

Par Aline Nzuzi

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !