Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

L'ordre des pharmaciens : des avis partagés sur l'élection des membres - 15/02/2018 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le scrutin permettant de renouveler les instances dirigeantes du Conseil national de l'ordre des pharmaciens mis en place depuis le 13 août 2003 n'a pas fait l'unanimité des électeurs. La question a été abordée le 14 février, lors de la rencontre entre le directeur de la pharmacie et du médicament, le Dr. Boniface Okouya et les pharmaciens à l'auditorium du Centre hospitalier universitaire.

Boniface Okouya a expliqué dans son introduction l'organisation de l'élection du conseil national de l'ordre des pharmaciens sous la demande du ministère de la Santé et de la population, l'affichage du chronogramme dans cinq jours et l'organisation de l'élection de l'ordre des sages-femmes et médecins.

A cet effet, poursuit-il, une commission d'organisation de cette élection, devant travailler dans un délai de 45 jours, a été nommée par la ministre de tutelle.

La commission d'organisation de cette élection est présentée comme suit :

  • Président : Dr. Boniface Okouya ;
  • Vice-président : Bienvenu Lucien Kende ;
  • Rapporteur : Alphonse Ndinga ;
  • Membres : Marcel Dombi, Bienvenu Lheyet Gaboka Engobo, Jacques Ondzé et Alphonse Awandza.

L'ordre du jour a porté sur l'organisation de l'élection du Conseil national de l'ordre des pharmaciens, les journées pharmaceutiques du Congo et de la RDC à Kinshasa ainsi que le focus portant sur les faux médicaments en mars prochain.

Rappelons que cette question d'élection a suscité des réactions entre les pharmaciens, au regard des difficultés d'obtention du calendrier des pharmacies de garde, et bien d'autres sujets.

Le Dr. Jean Charles Ongoly a précisé que la pharmacie est une profession libérale qui avait bénéficié d'une indépendance en 1991. Le libre exercice de cette profession avait été accordé aux pharmaciens par législation. « Ce n'est pas possible que nous laissions l'Etat congolais organiser les élections à la place de l'Ordre, parce que le ministère de la Santé et de la population est au conseil comme observateur. Le Conseil est représenté également par les ministères de la Justice, de Recherche scientifique et de l'Enseignement », a-t-il déclaré, avant de renchérir : « Les pharmaciens ne s'opposent pas à l'organisation de cette élection malgré l'expiration du mandat ».

L'intervention du docteur Etienne Mokondzi Mobé a porté sur le dépassement du mandant du conseil fixé à 4 ans. Il a rappelé au directeur de la pharmacie et du médicament la vérification des diplômes et l'affichage du chronogramme pour ce nouveau conseil.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !