Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le cancer du sein en inquiétante progression au pays - 08/02/2019 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pour vite diagnostiquer la maladie et la combattre plus tôt, la Pre Judith N'sondé Malanda, cancérologue au Centre hospitalier universitaire de Brazzaville, conseille aux femmes d'avoir leur première grossesse avant l'âge de 35 ans et d'allaiter les enfants au moins pendant un an. Elle préconise, par ailleurs, une méthode d'auto-examen des seins pour vérifier les signes de la maladie.

Formelle, la Pre Judith N'sondé Malanda affirme que le cancer ne conduit pas à la fatalité inévitable de la mort. « Le cancer du sein est une maladie grave, qui peut être guérie si elle est découverte et traitée tôt », soutient-elle, bien que de tous les cancers sévissant à Brazzaville celui du sein soit le plus répandu. Comment le reconnaître ou l’éviter ?

Prolifération anormale et anarchique des cellules de la glande mammaire, le cancer du sein est le premier des cancers qui touchent la femme à Brazzaville, selon le registre des cancers, avec un taux d'incidence évalué à 30,1%. Il est en inquiétante progression au Congo.

Parmi les causes de la maladie, des facteurs naturels et culturels. Il s'agit, entre autres, des risques liés à la précocité des premières règles avant l'âge de 12 ans, de la ménopause tardive, la nulliparité, c'est-à-dire la situation d'une femme n'ayant jamais accouché, tout comme le fait d'avoir la première grossesse après 30 ans. Les femmes n'ayant jamais allaité sont aussi parmi les plus exposées. Mais il y a aussi les facteurs les plus courants: l'alcoolisme ou la consommation trop fréquente de graisses animales.

« Les femmes, affirme-t-elle, doivent palper les seins au moins une fois le mois pendant la toilette du matin. Consulter immédiatement un médecin ou les services de santé si les manifestations suivantes sont remarquées : aspect de peau d'orange, écoulement ou douleur au niveau d'un sein. » Car, la guérison du cancer du sein est possible si le diagnostic est fait au début de la maladie.

Par Aubin Banzouzi

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !