Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2019
Consulter la revue


En août, c'est le moment de faire le plein de sciences !

Jusqu'au 31 août 2019, profitez de nos offres spéciales.

En août, c'est le moment de faire le plein de sciences !

Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre Ebola : Le vaccin rVSV-Zebov efficace à 97,5% - 15/04/2019 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'affirmation est de l'Institut national de recherche biomédicale et l'Organisation mondiale de la santé, au terme d'une étude conjointe dont les résultats préliminaires ont été publiés récemment. L'objectif de l'étude était de mieux comprendre si le vaccin était efficace et contribuait à prévenir le nombre de cas lorsqu'il est utilisé dans le cadre de la stratégie de vaccination en ceinture. Une analyse plus détaillée est en cours de préparation et sera publiée dans un journal scientifique.

Pour étudier l'efficacité du vaccin rVSV-Zebov-GP, les chercheurs ont eu à analyser les données des personnes vaccinées entre le 1er mai 2018 et le 25 mars 2019. D'après les données collectées, l'efficacité du vaccin rVSV-Zebov-GP est estimée à 97,5%. Ces premiers résultats confirment les observations précédentes sur la très grande efficacité de ce vaccin contre Ebola pour contrôler sa propagation.

La stratégie de la vaccination en ceinture a démontré son efficacité en raison de la protection rapide des personnes vaccinées après une injection unique et le taux élevé de couverture atteint dans les différentes ceintures de vaccination (91%).

L'enquête révèle que sur un échantillon de plus de quatre-vingt-dix mille personnes vaccinées, soixante-onze seulement ont développé la maladie. Quinze de ces peronnes ont développé la maladie plus de dix jours après la vaccination, parmi lesquelles sept agents de santé.

Dans ce premier groupe, aucune personne n'est décédée d'Ebola. Les cinquante-six autres ont développé les premiers symptômes moins de dix jours après avoir été vaccinées, c'est-à-dire avant qu'ils aient pu développer leur immunité.

Il est estimé que le vaccin met dix jours avant d'offrir une protection immunitaire maximale. Dans ce second groupe, neuf personnes sont décédées. Ceci indique que le vaccin a permis de réduire le taux de mortalité global parmi les personnes vaccinées qui ont développé la maladie.

Par Blandine Lusimana

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !