Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Simone Essimbia Mboti : « La mort des femmes et des enfants pendant l'accouchement est la conséquence de l'anémie et des infections » - 17/07/2007 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pendant les accouchements, les femmes sont souvent victimes de déchirures. Ce phénomène fréquent dans les services de maternité des hôpitaux de Brazzaville est l'une des principales causes de consultation dans les Centres de santé maternelle et infantile (SMI). Simone Essimbia Mboti, sage-femme principale au Centre de santé intégré de Poto-poto (3e arrondissement de Brazzaville) revient dans nos colonnes sur ce problème.

Les Dépêches de Brazzaville. Pour quels problèmes les femmes viennent-elles vous consulter ?

Simone Essimbia Mboti. Au cours de nos huit années d'expérience, nous avons remarqué que les femmes enceintes nous consultent pour des questions liées aux pathologies et aux menaces de fausses couches. Celles qui ont accouché viennent nous voir pour peser leur bébé.

DB. Quelles difficultés rencontrez-vous ?

S.E.M. Les femmes négligent souvent les rendez-vous que nous leur fixons. Leurs difficultés financières sont aussi un problème...

D.B. Comment expliquez-vous la mortalité des mères et des enfants ?

S.E.M. La plupart des décès au cours de l'accouchement sont liés à l'anémie et aux infections liées aux maladies transmissibles. Lorsqu'une femme est mal suivie, la mort peut survenir. Ces infections sont également à l'origine de la naissance d'enfants prématurés.

D.B. Les déchirures sont occasionnées pendant les accouchements ; relèvent-elles de la responsabilité des sages-femmes ?

S.E.M. La prise de produits traditionnels afin de précipiter l'accouchement explique en partie ces déchirures. La sage-femme peut également oublier de protéger le périnée, cette partie du corps qui termine le bas du bassin. Les efforts des contractions peuvent alors entraîner des déchirures. Le métier de sage-femme présente des risques et il faut être sûr de chacun ses gestes. Mais travailler dans les services de maternité infantile est une activité très gratifiante !

Propos recueillis par Lydie Gisèle Oko et Fortuné Ibara

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !