Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

La Grèce accorde 20 millions de FCFA au Congo pour prévenir la transmission du VIH/SIDA de la mère à l'enfant - 12/07/2007 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'ambassade de Grèce au Congo, représentée par son Excellence Ioannis Christophilis, a signé le 11 juillet à Brazzaville, un protocole d'accord avec le secrétariat exécutif du Conseil national de lutte contre le SIDA (SEP/CNLS), représenté par son coordonnateur, le Dr Edmond Malalou, pour financer le Projet de redynamisation des activités de prévention de la transmission du VIH/SIDA de la mère à l'enfant. D'un montant de 20 millions de FCFA, ce financement contribuera à la réduction de la transmission du VIH de la mère à l'enfant au niveau de la ville de Brazzaville.

« C'est un premier pas. J'engage mon ambassade, et je m'engage moi-même, à poursuivre ce genre de partenariat pour la prospérité du peuple congolais et de la nation tout entière », a déclaré l'ambassadeur de la Grèce après avoir signé le protocole.
Ce financement permettra d'assurer le dépistage du VIH chez les femmes enceintes par une consultation prénatale (CPN) dans 10 Centres de santé intégré (CSI).
« Les femmes qui seront séropositives recevront un traitement pour empêcher la transmission du VIH à l'enfant. L'opération et l'accouchement se feront dans les deux maternités des hôpitaux de base de Brazzaville, Makélékélé et Talangaï », a précisé le Dr Edmond Malalou.

Pour atteindre ses objectifs, le projet a élaboré une stratégie qui va favoriser l'intégration des activités de la Prévention de la transmission mère-enfant (PTME) dans 10 CSI et 2 maternités à Brazzaville.
Dans chaque CSI, deux sages-femmes seront formées dans le cadre de ce projet et devront encourager les femmes enceintes admises en CPN à recourir au dépistage volontaire.

Les femmes dépistées séropositives seront référées au médecin traitant de chacune des deux maternités pour la poursuite des consultations prénatales.
Les femmes séropositives bénéficieront ainsi de la prophylaxie PTME au cours de leur accouchement. Les tests de dépistage et les médicaments ARV seront fournis par la Congolaise de médicaments génériques et essentiels (COMEG) dans le cadre des appuis habituels du programme de lutte contre le VIH/SIDA.
A Brazzaville, malgré la disponibilité des tests de dépistage et des antirétroviraux, le programme est peu fonctionnel en raison d'un faible appui apporté aux CSI et aux maternités.

Le financement octroyé par l'ambassade de la Grèce au Congo permettra de pallier à cette insuffisance en apportant un soutien au processus d'intégration de la PTME dans les activités des CSI et des maternités au niveau de Brazzaville.
« Je vous souhaite du succès dans votre initiative », a dit l'ambassadeur Ioannis Christophilis aux responsables du SEP/CNLS en soulignant que ce protocole d'accord s'inscrivait dans le cadre des relations anciennes qui lient son pays avec le Congo.

Q.L

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !