Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

L’Unicef soutient le Congo dans la lutte contre le paludisme - 24/04/2006 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le bureau du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) de Brazzaville a remis, le 23 avril au gouvernement du Congo, un don de moustiquaires, médicaments et kits d’imprégnation, dans la perspective de lutter contre le paludisme au Congo. Selon un communiqué de presse de l’Unicef, la maladie cause 50 % des cas d’hospitalisation dans ce pays.

Le matériel offert a été remis au gouvernement congolais, représenté par le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de la population, Ignace Pembelet, par la représentante par intérim de l’Unicef, Silvia Luciani. Avec 230 000 moustiquaires, ce don s’inscrit dans le cadre d’un accord de financement de près de deux millions de dollars américains, conclu l’année dernière entre l’Unicef et le gouvernement du Japon.
Pour le responsable du Programme congolais de lutte contre le paludisme, le docteur François Libama, le don va être rapidement distribué aux circonscriptions socio-sanitaires du pays, tel que planifié par le programme. «Ce travail se fera conformément au plan de distribution adopté conjointement par l’Unicef et le gouvernement congolais», précise l’Unicef dans son communiqué, annonçant son soutien multiforme aux formations dont bénéficieront les personnels de santé, afin d’améliorer leurs prestations en matière de traitement de paludisme. «A terme, près de 1 000 prescripteurs, médecins, sages-femmes, infirmiers et autant de relais, issus des associations et des confessions religieuses, seront formés», a indiqué Silvia Luciani lors de la remise de dons.

Le paludisme est l’un des problèmes sanitaires majeurs au Congo. Le docteur François Libama affirme d’ailleurs que la maladie est le premier motif de consultation et de mortalité dans les formations sanitaires au Congo. Il touche particulièrement les enfants de moins de 5 ans pour lesquels il constitue au moins 50 % des causes d’hospitalisation. De manière générale, la maladie représente 40,4 % de la morbidité et 32,2 % de la mortalité dans les centres de santé. En outre, en raison des conséquences néfastes du paludisme sur la grossesse, les femmes enceintes constituent également un groupe cible.
«Pourtant, a indiqué le chef du Programme national de lutte contre la maladie, beaucoup de Congolais ne se protègent pas encore suffisamment contre le paludisme en utilisant les moustiquaires imprégnées.»
Le gouvernement du Japon avait déjà aidé la représentation de l’Unicef au Congo en 2003, dans l’acquisition de moustiquaires imprégnées. Cette coopération s’est renforcée le 23 avril, à la veille de la célébration de la journée africaine de lutte contre le paludisme, afin de soutenir le Congo dans ses efforts de lutte contre le paludisme et d’éradication de la poliomyélite.

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !