Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

L'Afrique menacée par une épidémie de méningite - 21/12/2007 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A en croire la Croix Rouge et le Croissant Rouge, 14 pays d'Afrique seraient menacés par une épidémie de méningite qui « pourrait être la pire des dix dernières années » et dont les premiers signes se manifesteront mi-février 2008. Les pays menacés sont l'Ethiopie, le Soudan, l'Ouganda, le Burkina Faso, la République démocratique du Congo (RDC), le Niger, le Mali, le Tchad, le Nigeria, la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Bénin, précise l'organisation. La méningite est une maladie difficile à détecter car les premiers symptômes, comme les maux de tête ou la fièvre, sont similaires à ceux d'autres maladies. « C'est pourquoi il faut absolument sensibiliser les populations susceptibles d'être touchées afin qu'elles soient prêtes au cas où une épidémie se déclare, » a expliqué un responsable de la Fédération internationale de la Croix-Rouge.

Des flambées de méningite ont touché quatre pays africains - le Burkina Faso, la RDC, le Soudan et l'Ouganda - au premier trimestre de l'année en cours. Sur les 15 595 cas de méningite recensés, 1 670 décès ont été notifiés à l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Environ 1,5 million de personnes ont été vaccinées lors des campagnes de masse et financées par l'OMS.

La méningite se développe notamment au printemps en Afrique, en raison des conditions climatiques : l'harmattan, un vent sec et chargé de poussières, fragilise les muqueuses de l'appareil respiratoire.

Déjà, en avril 2001, 30 000 cas, faisant 3 500 morts, ont été notés et 9 pays ont officiellement déclaré l'épidémie. Il s'agit du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de Centrafrique, de l'Ethiopie, du Niger, du Nigeria, du Sénégal et du Tchad.
Aucun pays n'est épargné, malgré les campagnes de vaccination de masse organisées régulièrement par l'OMS.
Les responsables africains de santé publique se sentent de plus en plus frustrés de devoir répondre aux épidémies de méningite avec des stratégies qui sont au mieux, modérément utiles, et au pire inefficaces.

Noël Ndong

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !