Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Les directeurs des structures sanitaires prennent connaissance de la convention interhospitalière et interuniversitaire signée en septembre 2007 avec la France - 15/03/2008 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La convention interhospitalière et interuniversitaire signée en septembre 2007 entre le Congo Brazzaville et le centre hospitalier régional universitaire de la faculté de médecine de Lille-II (France) a été au centre de la réunion présidée par le directeur général du laboratoire nationale de santé publique, le professeur Henri Joseph Parra, le 14 mars 2008 dans l'enceinte de cette structure.

Ont participé à cette réunion les directeurs du centre hospitalier universitaire de Brazzaville, le doyen de la faculté des sciences et de la santé, le directeur des affaires médicales de l'hôpital de Loandjili, Donatien Mankassa, et d'autres agents de santé. « Cette convention joue un rôle d'échange hospitalier et universitaire dans les deux sens. Le Congo bénéficiera de la qualité des soins, la formation des acteurs de la santé, l'enseignement pour le renouvellement des connaissances et la recherche scientifique, a indiqué le directeur général du laboratoire. La France de son côté viendra pour aider le Congo en systèmes d'information scientifique à l'hôpital général de Loandjili. Cette convention signée pour la période de 2007 à 2010 est bien entendu renouvelable en raison de l'immensité du travail à accomplir afin d'atteindre les objectifs visés. Actuellement, le Congo compte deux médecins et un infirmier en formation à Lille. »

Notons que cette formation est d'une durée d'un mois pour les spécialités de la recherche clinique et opérationnelle, l'assurance qualité et les évaluations professionnelles. Elle est de trois mois pour les spécialités d'hygiène et sécurité hospitalières, accueil et orientation des patients, kinésithérapie (respiratoire et motrice), oto-rhino-laryngologie, imagerie médicale, pharmacie, maintenance préventive et curative, stérilisation des instruments chirurgicaux, et buanderie hospitalière. Enfin, elle est de six mois pour les spécialités de néonatologie, urgences hospitalières, gynécologie obstétrique, cadres infirmiers, infirmiers instrumentalistes, chirurgie, anesthésie et réanimations chirurgicales, laboratoires, bio-stérilisation, analyses biomédicales, cancérologie spéciale, la chirurgie générale, imagerie médicale et pharmacie hospitalière.

Lydie Gisèle Oko

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !