Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Paris abrite la rencontre annuelle Pharmafrica dédiée à la lutte contre le paludisme - 27/03/2008 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A l'occasion de la 23e édition du Salon international dédié au secteur pharmaceutique Pharmagora, se tiendra le 30 mars au Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris, la rencontre annuelle Pharmafrica. Ce colloque sur les problématiques de santé a pour thème cette année : « La lutte contre le paludisme : progrès et nouvelles perspectives ». Quelque 35 000 personnes et 500 exposants y sont attendus.

Cette rencontre a pour objectif de mobiliser le grand public et l'ensemble des acteurs du secteur de la santé en vue de rechercher des solutions nouvelles pour combattre l'un des principaux fléaux de la planète et atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Ce sera l'occasion de faire le point sur les avancées de la recherche, sur les financements consacrés aux projets de lutte contre le paludisme ainsi que sur le libre accès aux médicaments innovants et sur la place qu'occupent les spécialistes de santé face à la maladie.

Il sera également question d'apporter des réponses aux raisons de la persistance du paludisme. La mobilisation du public et de l'ensemble des acteurs autour de nouvelles initiatives est nécessaire au combat contre le paludisme, et doit contribuer au dynamisme des pays africains.

Le paludisme, qui coûte chaque année à l'Afrique près de 13 milliards de dollars, est l'un des principaux freins à sa croissance. Ce, malgré tous les efforts consentis pour enrayer sa progression. Il provoque plus de 2 millions de décès et 350 millions de cas cliniques par an.

Les symptômes du paludisme sont généralement fièvre, frissons, céphalées, douleurs musculaires, fatigue, nausée et vomissements, diarrhée, anémie et jaunisse (coloration jaune de la peau et des yeux). On contracte le paludisme après avoir été piqué par un moustique appelé « anophèle » infecté.

L'OMS estime à 300-500 millions cas de paludisme avec plus d'un million de décès chaque année. La principale charge de morbidité due au paludisme (plus de 90 %) est située en Afrique subsaharienne avec un nombre estimé de décès dépassant 1 million.

La stratégie de lutte antipaludique, qui forme la base de l'initiative « Faire reculer le paludisme », identifie quatre principales interventions :

1. Réduction de la mortalité, notamment chez les enfants, par le diagnostic précoce et le traitement rapide avec des antipaludéens efficaces.
2. Promotion de l'utilisation des moustiquaires imprégnées d'insecticide, notamment pour les enfants et les femmes enceintes.
3. Prévention du paludisme durant la grossesse en appliquant une thérapie présomptive intermittente.
4. Détection précoce et contrôle des épidémies de paludisme, notamment dans les situations d'urgence.

Noël Ndong

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !