Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Brazzaville accueille une réunion sur la circoncision masculine et la prévention au VIH/SIDA - 02/04/2008 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une cinquantaine d'experts de plusieurs pays, dont le Congo, se réunit depuis ce matin à Brazzaville, au siège du bureau de l'Organisation Mondiale de la Santé pour l'Afrique (OMS/AFRO), pour débattre de la circoncision masculine, dans le contexte de la prévention au VIH/SIDA dans le continent africain. La réunion de trois jours rassemble les représentants des gouvernements, des organismes de la société civile, des laboratoires de recherche, des ONG travaillant dans la lutte contre le VIH/SIDA et les principaux chercheurs ayant conduit des études approfondies sur la circoncision masculine en Afrique.

Ces assises s'inscrivent dans le cadre des recommandations du 57ème Comité régional de l'OMS/AFRO, tenu à Brazzaville en août 2007. La session avait en effet recommandé que soit organisée une consultation des experts africains pour envisager la corrélation possible entre la circoncision masculine et la prévention au VIH/SIDA.

Selon les résultats des études conduites au Kenya, en Afrique du Sud et en Ouganda sur la circoncision masculine et le VIH/SIDA, il ressort que les sujets circoncis courent moins de risque de s'exposer à la maladie. La circoncision réduit « approximativement » jusqu'à 60% le risque d'attraper le VIH/SIDA, estime l'OMS.

A la lumière de ces résultats, l'Onusida et l'OMS ont recommandé que la circoncision masculine soit considérée comme un outil additionnel au programme de prévention de la lutte contre la transmission sexuelle du VIH/SIDA dans la région africaine.

La réunion de Brazzaville débattra de la mise en place des meilleures politiques pouvant encourager cette démarche. Elle tiendra également compte des réalités socioculturelles dans certains pays de la région africaine, et le fait que la circoncision masculine n'assure qu'une protection partielle contre l'infection du VIH/SIDA.
Concrètement, la consultation de Brazzaville devra déboucher sur des résultats tels que l'intégration des services de circoncision dans le paquet complet des programmes de prévention au VIH/SIDA ; l'élaboration de stratégies de communication spécifiques ; la sûreté et sécurité des services ; l'adhésion du personnel sanitaire ; le rôle des tradipraticiens et les mécanismes de surveillance et d'évaluation comprenant, notamment, la recherche additionnelle nécessaire.

Quentin Loubou

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !