Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le VIH/Sida, un handicap pour atteindre les OMD - 12/06/2008 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Malgré l'engagement pris d'assurer un accès universel à la prévention et au traitement d'ici à 2010, le nombre des nouveaux cas porteurs de Vih/sida a été 2,5 fois plus élevé en 2007 que le nombre de personnes recevant une thérapie antivirale. C'est dans ce contexte que le secrétaire général de l'ONU, Ban ki-moon, a lancé un appel pour un engagement et un financement accru en faveur de la lutte contre le Vih/sida, alors que l'Assemblée générale de l'ONU entamait le 10 juin 2008 une réunion de haut niveau consacrée aux progrès dans la mise en œuvre de la déclaration d'engagement de 2001 et de la déclaration politique de 2006 sur cette pandémie.

Par cette dernière déclaration, les Etats membres s'étaient engagés à parvenir à assurer un accès universel à la prévention et au traitement d'ici à 2010.

Au cours des débats, auxquels participaient 7 chefs d'Etat et de gouvernement, 57 ministres et 49 vice-ministres, l'accent a été mis sur les progrès considérables effectués ces dernières années dans leurs pays respectifs. Outre l'augmentation du nombre de personnes bénéficiant d'un traitement antirétroviral, il a été rappelé des avancées dans la prévention de la transmission de la mère à l'enfant et dans le dépistage.

Toutefois, la plupart des délégations ont noté que beaucoup reste à faire, notamment en ce qui concerne la sensibilisation face à la croissance du Vih/sida. «Il faut gagner la bataille contre l'ignorance», a déclaré le président d'El Salvador, Antonio Saca Gonzavez.

Le secrétaire général de l'ONU a, quant à lui, exhorté les délégations à lutter contre la discrimination qui frappe les groupes et les personnes vivant avec le Vih/sida, il a aussi relevé l'impact de la maladie sur la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), car «elle sape les efforts de lutte contre la pauvreté, contre le paludisme et la tuberculose, ou encore les efforts pour réduire la mortalité infantile», a-t-il dit.

Sur les 33,2 millions de personnes atteintes par le virus dans le monde, la plupart sont en Afrique subsaharienne.

Pour le président de l'assemblée générale de l'ONU, Srgjan Kerim, «en atténuant l'impact du Vih/sida, il serait possible de progresser dans l'atteinte de nombreux OMD». Il a, à cet égard, appelé à s'intéresser particulièrement à la région de l'Afrique subsaharienne qui compte 68 % des adultes vivant avec le sida et 90 % des enfants infectés dans le monde.

L'assemblée générale a aussi organisé deux tables rondes, l'une sur l'accélération des progrès vers l'accès universel d'ici à 2010, où ont été évalué les résultats obtenus à ce jour et identifié les solutions qui peuvent être adoptées collectivement, que ce soit aux niveaux mondial, régional ou national, l'autre point portant sur les difficultés à mettre en place une direction et un appui politique dans les pays où l'épidémie touche les groupes à risque, en particulier les toxicomanes et les prostituées.

Noël Ndong

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !