Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

La dotation du PEPFAR pourra atteindre 48 milliards de dollars pour la période de 2009 à 2013 - 13/01/2009 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Au cours des cinq prochaines années, le PEPFAR permettra de soigner au moins trois millions de personnes en Afrique, de prévenir douze millions de cas d'infection et de prendre en charge douze millions de personnes, dont cinq millions d'orphelins et d'enfants vulnérables. La loi permettra aussi de donner une plus grande ampleur aux systèmes de santé grâce à la formation d'au moins 140 000 agents sanitaires en matière de prévention du sida et de soins aux personnes touchées.

Elle prévoit aussi quatre milliards de dollars au titre de la tuberculose, qui constitue la principale cause de décès des Africains séropositifs, et permettra de donner une plus grande ampleur aux programmes internationaux de lutte contre la tuberculose, de faciliter l'intégration des programmes relatifs à la tuberculose et de ceux relatifs au sida, de s'attaquer à la tuberculose résistante à plusieurs médicaments et à la menace croissante de la tuberculose, résistante à la plupart des médicaments.

La loi prévoit 5 milliards de dollars de plus au titre de l'Initiative du président des Etats-Unis en faveur de la lutte contre le paludisme. En 2007, ce programme a atteint 25 millions d'Africains, qu'il s'agisse de la prévention de cette maladie ou de son traitement, dont plus de 17 millions ont été protégés grâce à la pulvérisation d'insecticides dans leur logement.

La réussite du PEPFAR est dû au soutien qu'il apporte à des programmes locaux qui établissent des partenariats entre les pouvoirs publics, des fondations, des organisations non gouvernementales, des groupes confessionnels et le secteur privé. En 2007, 87 % des partenaires du PEPFAR étaient des organismes locaux et près de 25 % d'entre eux étaient des associations confessionnelles.

Par ailleurs, le PEPFAR a financé :

  • Plus de 33 millions de séances de conseils et de dépistages offerts à des hommes, à des femmes et à des enfants.
  • La prise en charge de près de 7 millions de personnes, dont des millions d'orphelins et d'enfants en situation vulnérable.
  • La prévention de la transmission du virus du sida de la mère à l'enfant chez près de 12,7 millions de femmes enceintes de 2004 à 2007.
  • La prévention de la transmission du virus du sida à environ 194 000 nourrissons.

En juin 2007, les États-Unis et les autres États membres du G8 se sont fixés des objectifs ambitieux en ce qui concerne le financement du traitement de 5 millions de séropositifs, la prévention de 24 millions de cas d'infection et l'apport de soins à 24 millions de personnes, dont 10 millions d'orphelins et d'enfants vulnérables, ainsi que la réduction de moitié du taux de mortalité due au paludisme dans 30 pays.

La nouvelle loi prévoit que la dotation du PEPFAR pourra atteindre au maximum 48 milliards de dollars pour la période allant de 2009 à 2013, ce qui représente l'engagement le plus important qu'un pays ait pris en faveur de la lutte contre une seule maladie.

Boris Kharl Ebaka

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !