Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

L'ONG Médecins d'Afrique au Congo anime une conférence sur la découverte de candidats aux médicaments antipaludiques - 12/01/2009 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'Organisation non gouvernementale Médecins d'Afrique au Congo a animé le 10 janvier à Brazzaville, à l'Université Marien Ngouabi, une conférence sur le thème : « Découverte de candidats aux médicaments antipaludiques : criblage phytochimique et pharmacologique, pharmacomodulation des hits et développement de nouvelles méthodes et concepts thérapeutiques ». Patronnée par le conseiller technique du ministère de la Recherche scientifique et l’innovation technique, Fidèle Mialoundama, cette causerie s'inscrivait dans le cadre de la revalorisation de la recherche scientifique au Congo en général et de la recherche sur les plantes médicales en particulier.

Le représentant de Médecins d'Afrique au Congo, Davy Bazouzi, a énuméré les trois principaux axes autour desquels s'articule le travail de l'Ong en ce qui concerne la valorisation des savoir-faire thérapeutiques.

Ces axes sont : les recherches ethnobotaniques qui font appel à l'inventaire des plantes africaines utiles du point de vue nourriture, santé, cosmétique, biopesticide ; la recherche pharmacologique et toxicologique dont les objectifs sont de valider les propriétés pharmacologiques des plantes via des extraits standardisés, et d'isoler les molécules qui seront à leur tour évaluées pour leurs activités biologiques et toxicologiques ; enfin, la recherche phytochimique et la synthèse organique. Ici, un travail plus technique s'impose, il consiste à fractionner les extraits actifs et à purifier les molécules.

Davy Bazouzi a également souligné que, dans l'optique de la valorisation sous forme de phytomédicament, l'Ong Médecins d'Afrique et ses partenaires travaillent pour la préservation de la biodiversité en développant les techniques culturales des plantes médicinales prometteuses et la réintroduction de ces espèces dans les milieux.

Fidèle Mialoundama, le conseiller technique du ministère, a pour sa part, rappelé que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a depuis quelques années recommandé la valorisation et la promotion des plantes médicinales par l'intégration de la médecine traditionnelle dans le système de santé des pays membres.

Enumérant quelques Centres de santé intégrés tels que celui de Jeanne Viale et celui des Plateaux de 15 ans de Brazzaville, qui ont intégré en leur sein les soins par les plantes, Fidèle Mialoundama a souligné le problème de la conservation des produits de ce secteur.

Lydie Gisèle Oko

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !