Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le ministre Hellot Mampouya Matson s'engage à mettre sur pied un laboratoire de fabrication d'antipalustres - 29/01/2009 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

C'est à la faveur de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux du nouvel an à ses administrés que le ministre de la Recherche scientifique et de l'innovation technique, Hellot Mampouya Matson, a annoncé ce 29 janvier dans l'enceinte du Centre d'études sur les ressources végétales (Cerve), la mise sur pied au Congo Brazzaville d'un laboratoire d'arthésunate anti-thérapeutique.

Le laboratoire sera confectionné grâce à la coopération congo-vietnamienne et permettra de fabriquer des antipalustres afin de lutter contre la malaria, l'une des causes de la mortalité infantile au Congo. Le ministre tient à perfectionner les laboratoires congolais aux standards internationaux.

Quant à la création d'instituts de recherche et au statut particulier du personnel de la recherche scientifique, les dossiers sont en phase d'aboutissement et seront ultérieurement soumis au gouvernement. Dans le cadre de la revalorisation de l'activité de la recherche scientifique, le ministre a informé l'auditoire de la relance de l'activité avicole sur l'ensemble du pays.

Malgré le peu d'intérêt pour la recherche tant constaté au niveau des cadres de ce département et l'insuffisance des crédits qui leur sont alloués, en 2008, le ministère s'est battu pour la rétrocession, la réhabilitation et la protection du patrimoine ministériel. A l'instar de certains bâtiments du Cerve qui ont fait peau neuve.

Pour faire prévaloir la recherche congolaise au niveau international, le ministre a successivement représenté le pays dans différentes rencontres, à Addis-abeba, en Afrique du Sud, au Japon et dans la ville de Vienne.

C'est dans ce même cadre que le Congo a abrité durant 2008, l'atelier sous-régional de science-technologie au parlement au cours duquel, les parlementaires d'Afrique centrale avaient été sensibilisés sur la nécessité de financer les activités de la recherche.

Le ministre Hellot Mampouya Matson a déclaré : «Nous avons pu réimplanter dans les consciences collectives l'existence de la recherche congolaise et nous devrons rendre notre action plus visible. La recherche congolaise doit dépasser le cadre inspirateur pour devenir également porteuse de solutions.»

Courant 2008, l'organisation du 3e colloque national sur la science et la technologie a connu une forte mobilisation de la part des chercheurs nationaux. A l'issue du colloque, ont été adoptés la politique nationale de la science et technologie, le plan d'action 2008-2013 du développement scientifique, et les programmes sociaux.

Fortuné IBARA

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !