Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Les journées de formation continue de chirurgie endoscopique gynécologique sont closes - 11/04/2009 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les journées de formation continue de chirurgie endoscopique gynécologique ont pris fin le 11 avril au CHU de Brazzaville. Commencée le 6 avril, deux moments ont caractérisé cette formation : le cours théorique et la prise en charge chirurgicale des patientes dans le bloc opératoire. Cette technique permettra d'éviter des opérations inutiles, des opérations plus courtes et moins de douleur postopératoire pour les patientes et des reprises d'activité professionnelle beaucoup plus rapides. Elle fait appel à une technologie avancée et nécessite pas conséquent une formation performante.

Selon le professeur Gilles Body, un des formateurs, le Congo est l'un des pays d'Afrique qui va certainement connaître une avancée significative dans cette chirurgie. C'est une formation destinée aux médecins et aussi aux paramédicaux. Poursuivant, il a indiqué que l'équipe chirurgicale du CHU disposait d'un matériel adéquat pour une opération chirurgicale endoscopique. « Il me paraît très important d'avoir le matériel dans une salle consacrée pour éviter les déplacements, étant donné la fragilité du matériel », a dit le formateur, chef du pôle gynécologie obstétrique au CHU de Tours en France.

Parmi ses recommandations figurent : la notion du travail en équipe ; l'importance de garder et de protéger le matériel ; d'être attaché à la rigueur ; et que cette technique nouvelle moderne soit utilisée régulièrement. À cet effet, il a souligné que cette formation avait permis de jeter les bases d'un partenariat entre les deux CHU, celui de Tours et celui de Brazzaville. Les participants à cette formation continue de chirurgie endoscopique gynécologique ont reçu un certificat de participation. Tous viennent d'hôpitaux différents des villes de Brazzaville et de Pointe-Noire. Le directeur général du CHU, Ignace Ngakala, a émis le vœu que sa structure devienne un réel centre de référence dans le cadre de la santé des populations. « Les efforts dans l'acquisition d'un matériel adéquat vont se poursuivre », a-t-il conclu.

Nancy France Loutoumba

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !