Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

ENI Foundation confirme ses engagements au Congo - 26/09/2009 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La Semaine congolaise de la mère et de l'enfant 2009 a confirmé les engagements au Congo d'ENI Foundation en matière de santé et de vaccination, selon une dépêche de l'agence de presse italienne qui nous a été transmise par la société pétrolière ENI Congo : la couverture vaccinale a atteint jusqu'à 90% dans les sous-préfectures concernées. Selon cette agence italienne, ENI Foundation accorde depuis 2007, à travers le projet Salissa Mwana, une attention particulière à la santé de 200 000 enfants de 0 à 5 ans, soit 30% de la population infantile du Congo, et de leurs mères.

À l'occasion de cette Semaine congolaise de la mère et de l'enfant 2009, ENI Foundation a apporté un appui logistique avec onze unités mobiles, dont neuf terrestres et deux fluviales, en vue de garantir la bonne réussite de la campagne de vaccination, surtout en milieu rural et dans les zones d'accès difficile. L'engagement d'ENI Foundation se manifeste également à travers le projet Kento Mwana (mère-enfant) dont l'objectif est de réduire l'impact de la transmission du VIH-sida de la mère à l'enfant.

Ces dernières années, l'engagement d'ENI, en tant qu'entreprise socialement responsable et activement impliquée dans le développement du pays, s'est accru avec des projets industriels comme celui de la construction de la centrale à gaz à Cote-Matève, à Pointe-Noire, dont l'idéal est d'améliorer les infrastructures au Congo. « Notre engagement dans ce secteur sera toujours prioritaire et constituera un élément distinctif de notre activité pour les années à venir », a déclaré l'administrateur délégué de la société ENI, Paolo Scaroni.

En effet, le projet Salissa Mwana de développe, en particulier à travers l'appui au service sanitaire congolais, précisément dans le secteur de la prévention épidémiologique de l'enfance, en application des orientations et conventions de l'Organisation mondiale de la santé. Au-delà de cet objectif primaire, le projet se propose d'améliorer les conditions et la capacité opérationnelle des structures sanitaires de base.

Ce projet qui ne se limite pas aux programmes de vaccination et au monitorage épidémiologique touche aussi à la réhabilitation des centres sanitaires périphériques. À ce jour, 15 centres parmi les 30 prévus ont déjà été réhabilités. Dans le même cadre, ce projet, qui prévoit également la formation du personnel médical et paramédical, a pour objectif d'encourager et de motiver les personnes à travailler dans les zones lointaines. Parallèlement à la restructuration des centres sanitaires, des cours sont organisés dès que la structure est opérationnelle, à travers des journées d'approfondissement de thèmes spécifiques comme la gestion de la pharmacie, la stérilisation des instruments et l'utilisation des incinérateurs pour le traitement des déchets spéciaux.

Les résultats obtenus pour ces 18 premiers mois d'activités d'ENI Foundation sont satisfaisants au point où, sur le front de l'immunisation, 46 000 vaccinations ont été administrées en 390 jours pour 240 villages couverts et des milliers d'enfants protégés contre le tétanos, la poliomyélite et la tuberculose. Dans les districts où les vaccinations se sont déroulées, ENI Foundation a réussi à maintenir une couverture vaccinale de 80 à 90%.

Guy-Gervais Kitina

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !