Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

Le Centre hospitalier universitaire de Brazzaville dispose de kits de produits pour les cas de césariennes - 09/10/2009 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le directeur général du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Brazzaville, Ignace Ngakala, a mis, le 8 octobre, à la disposition des usagers du service de gynécologie-obstétrique un ensemble de produits à moindre coût pour les cas de césariennes.

Ces produits pharmaceutiques et consommables (anesthésiques, solutés, gants, désinfectants, etc.) sont destinés au service de gynécologie que dirige le professeur Hervé Iloki.

Le coût des produits nécessaires à une césarienne s'élève normalement à environ 150 000 Fcfa. Désormais, les femmes pourront les acheter au prix 60 000 Fcfa, a annoncé le professeur Hervé Iloki.

En lançant cette initiative, a-t-il indiqué, le CHU veut en quelque sorte contribuer à lutter contre la mortalité maternelle et infantile que connaissent la plupart des grands centres hospitaliers. « La majorité des femmes qui viennent pour se faire opérer n'ont pas toujours la somme disponible, surtout la nuit. Alors, on les oriente vers les pharmacies, mais dans certains cas, on perd soit la mère, soit le bébé », a-t-il expliqué.

Le chef de service a souhaité que les malades prennent conscience qu'il est important de régler les soins dont ils bénéficient : « Cette initiative consiste avant tout à sauver des vies humaines. Nous n'exigeons pas d'argent avant l'opération ; nous privilégions les soins. Nous déplorons malheureusement le comportement de certains citoyens malhonnêtes qui, après avoir bénéficié des soins, disparaissent sans laisser de traces. Les malades doivent comprendre que pour renouveler le matériel, l'hôpital a besoin d'argent ; donc, ils doivent payer. »

Rappelons que la césarienne est une intervention chirurgicale qui consiste à inciser la paroi abdominale de la mère pour extraire le bébé de l'utérus. De nos jours, la césarienne ne présente aucun danger et peut être renouvelée, si aucune contre-indication médicale ne s'y oppose.

Yvette Reine Nzaba

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !