Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

L'OMS et l'Unicef recommandent les mesures à prendre pour prévenir la diarrhée - 15/10/2009 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) ont présenté, le 14 octobre, à l'occasion d'une campagne pour le traitement de la diarrhée, un rapport évoquant plusieurs mesures à prendre à long terme pour réduire le nombre de décès dans les pays en développement.

Le rapport, intitulé « Diarrhée : Pourquoi les enfants meurent encore et ce que l'on peut faire », recommande des fluides de substitution pour empêcher la déshydratation, un traitement au zinc, des vaccins contre la rougeole et le rotavirus, la promotion de l'allaitement exclusif juste après la naissance ainsi que des suppléments de vitamine A.

Le rapport conseille aussi d'encourager le lavage des mains avec du savon, d'améliorer la quantité et la qualité de l'eau - spécialement son traitement et son stockage - et enfin l'assainissement au niveau des communautés.

« C'est une tragédie que la diarrhée, qui n'est rien de plus qu'un ennui dans le monde développé, tue près de 1,5 million d'enfants chaque année, a déclaré la directrice exécutive de l'Unicef, Ann Veneman. Des traitements bon marché et efficaces contre la diarrhée existent, mais dans les pays en développement 39% des enfants seulement bénéficient des traitements recommandés », a-t-elle ajouté.

Selon l'OMS et l'Unicef, le simple geste de se laver régulièrement les mains avec du savon limite le risque de diarrhée de plus de 40%.

Les statistiques des agences de l'Organisation des Nations unies (ONU) démontrent qu'en 2006, près de 2,5 milliards de personnes ne bénéficiaient pas d'installations sanitaires conformes. Le rapport de l'ONU relève également que la plupart des personnes, surtout dans les pays en développement, choisissent pour leurs toilettes des endroits non adéquats.

Yvette Reine Nzaba

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !