Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Revue de presse

Revue de presse

L'unité mobile de dépistage du Vih disponible à Brazzaville - 01/12/2009 - Les dépêches de Brazzaville - Congo-BrazzavilleEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La première opération de dépistage avec l'unité mobile a été inaugurée le 1er décembre à Brazzaville, au siège du Conseil national de lutte contre le Vih/sida (CNLS). Cette unité de dépistage volontaire est un véhicule permettant de faire le dépistage de la population dans tous les quartiers de Brazzaville. Ce véhicule est composé de deux compartiments : une salle de conseil et un laboratoire, acquis avec l'appui de plusieurs partenaires. Les premières prestations grâce à ce véhicule débuteront dans le quatrième arrondissement Moungali avant que ce véhicule ne se place au marché Total de Bacongo.

Le conseiller technique du secrétariat exécutif permanent du CNLS, Franck Boussou, a rassuré la population que le dépistage se fera jusqu'en janvier. Il a également annoncé l'arrivée prochaine de deux autres unités mobiles à la fin du mois de février prochain. L'une servira au renforcement de la ville de Brazzaville et l'autre pour la ville de Pointe-Noire.

« Le CNLS accueillera huit autres unités qui seront réparties dans les principales villes du pays d'après les demandes adressées à d'autres partenaires », a-t-il précisé. Et d'ajouter : « Ces unités permettront de promouvoir la politique du dépistage mobile et de faire de telle sorte que la distance ou le conflit avec la période du travail des gens ne soit plus un handicap pour l'utilisation des service de dépistage. »

Au terme de ses propos, Franck Boussou a invité la population à se faire dépister car il est volontaire et le conseil est anonyme.

Lydie Gisèle Oko

Lire l'article original

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !