Santé tropicale au Congo - Le guide de la médecine et de la santé au Congo


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Congo > Publications scientifiques

Publications scientifiques

Publié dans Médecine d'Afrique Noire 6512 - Décembre 2018 - pages 581-588

Contacter Docteur Médard Amona Influence de la co-infection VIH-VHB sur le taux de lymphocytes TCD4+ et sur la fonction hépatique à Brazzaville au Congonote

Auteurs : M. Amona, G.A. Aloumba, B. Kokolo, M.l. Loumouamou, A.M. Mbita, T.A. Doukaga, F.R. Amona, D. Moukassa, P. Ibata - Congo-Brazzaville


Résumé

Introduction : La co-infection VIH-VHB constitue un facteur important de morbi-mortalité dans les pays en développement. L’objectif était d’étudier l'effet de la co-infection sur le taux de lymphocytes TCD4+ et la fonction hépatique des patients.
Matériels et méthode : Il s’est agi d’une étude rétrospective transversale descriptive et analytique menée à l’hôpital central des armées de Brazzaville du 1er janvier 2015 au 30 septembre 2016. Les données ont été analysées par les logiciels Excel et SPSS 21.
Résultats : Cinquante-huit patients étaient porteurs de l’antigène HBs, la séroprévalence hospitalière était de 6,3%. Les tranches d’âges représentatifs étaient de 18 ans à 29 ans et de 30 ans à 39 ans dans (34,62%). Le sex-ratio (H/F) était de 0,5. La co-infection représentait 37,18%. Le taux de lymphocytes TCD4 était inférieur à 200/mm3 chez 61,54% des patients. Le taux de lymphocytes TCD4 était plus bas chez les co-infectés que chez les mono-infectés VIH ; (P-Valeur = 0.000).
Conclusion : La co-infection VIH/VHB a un impact négatif sur la fonction hépatique et l’immunité des patients.

Summary
Influence of HIV-HBV co-infection on TCD4+ lymphocyte count and hepatic function in Brazzaville, Congo

Introduction: HIV-HBV co-infection is an important factor in morbidity and mortality in developing countries. The aim was to study the effect of co-infection on the CD4 count of patients.
Materials and method: This is a descriptive and analytical retrospective and transversal study conducted at the Central Hospital of the Brazzaville Armies from January 1st 2015 to September 30th 2016 (21 months). The data was analyzed by Excel and SPSS 21 software.
Results: Fifty-eight patients were carriers of Hbs antigen, hospital seroprevalence was 6.3%. The representative age groups were 18-29-year-old and 30-39-year-old in 34.62%. Sex-ratio (M/F) was 0.5. Co-infection accounted for 37.18%. Markers of hepatic function were normal. The CD4 count was below 200/mm³ in 61.54% of patients. Hepatic function in co-infected patients was more disturbed than in mono-infected HIV patients; (P-Value = 0.000). CD4 count was lower in co-infected patients.
Conclusion: CD4 is lower in co-infected HIV-HBV patients, and hepatic function is more deficient compared to mono-infected HIV patients.

Cet article est actuellement coté note (1,0 étoiles) par les abonnés de Médecine d'Afrique Noire.
Il a été consulté 1028 fois, téléchargé 9 fois et évalué 1 fois.  Aucun commentaire n'a encore été ajouté à propos de cet article

icone adobe Obtenir l'article intégral en PDF

Plus d'articles Congolais - Plus d'articles panafricains


Retrouvez tous les articles publiés sur Médecine d'Afrique noire électronique

Médecine d'Afrique noire - 1ère revue médicale internationale panafricaine francophone - 66ème annéeMédecine d'Afrique Noire est la première revue médicale internationale panafricaine francophone. Créée en 1953 par Pierre Pène et Maurice Payet, l'édition papier traditionnelle parait régulièrement chaque mois et est diffusée dans le monde entier. Depuis 2003, l'édition électronique de Médecine d'Afrique noire a donné à la revue une visibilité mondiale.

L'abonnement est réservé aux professionnels de santé. Pour les praticiens exerçant en Afrique de l'ouest et du centre, il peut être pris en charge par APIDPM Santé tropicale. Plus d'informations ici.



Bonjour, vous pouvez acheter cet article à l'unité dans le kiosque APIDPM.




Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Congo-BrazzavilleSanté tropicale au Congo
Le guide de la médecine et de la santé au Congo


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !